Publicité
Marchés français ouverture 5 h 37 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 808,74
    +4,09 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    0,00 (0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 240,82
    -2 369,21 (-4,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 253,71
    -56,01 (-4,28 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Bordeaux-Rodez: "Clean sheet, c'est cool", s'amuse Haag, reconverti gardien de but en fin de match

Bordeaux-Rodez: "Clean sheet, c'est cool", s'amuse Haag, reconverti gardien de but en fin de match

Après Olivier Giroud, Giovanni Haag s'est lui aussi reconverti gardien de but le temps de quelques minutes. Le milieu défensif de Rodez s'est installé dans les cages de son équipe ce samedi, en fin de partie, lors d'un déplacement à Bordeaux (2-2) pour le compte de la 12e journée de Ligue 2. Le joueur de 23 ans a réussi à sauver le point du nul.

"J'y suis allé, j'ai fait du mieux que j'ai pu, ça m'a souri"

Si Rodez avait effectué son dernier changement à la 85e minute, avec la sortie de Lucas Buades, le gardien Lionel Mpasi a été expulsé dans la foulée (89e). De quoi obliger un joueur de champ à finir dans les buts. Giovanni Haag a pris ses responsabilités. "Par hasard, à la fin de la séance jeudi, où c'était un peu plus cool, j'y suis allé (dans les cages, NDLR), pour rigoler", a retracé l'intéressé au micro de RMC Sport. "J'avais dit, que s'il fallait, je pouvais le faire pour aider l'équipe."

Pourtant, malgré cet entraînement improvisé deux jours avant la partie, Giovanni Haag a failli garder sa place au milieu de terrain. "Sur le terrain, j'ai Clément Depres qui m'a dit 'laisse, j'y vais parce qu'on a besoin de toi à la récupération'. Je suis au service de l'équipe, je dis OK", a confié celui qui a été formé à Nancy. "Puis, je me retourne et là on m'appelle en me disant 'tu vas dans les buts'. J'y suis allé, j'ai fait du mieux que j'ai pu, ça m'a souri."

"Je me suis dit qu'on n'allait pas gâcher tout le match comme ça"

Giovanni Haag a eu plusieurs situations à gérer, dont un coup franc de Pedro Diaz qu'il a capté. "Clean sheet. C'est cool", s'est amusé l'éphémère gardien. "Le coup franc, il est sur moi à peu près donc j'ai préféré assurer le coup avec le petit rebond. Ce n'est pas académique mais je l'ai arrêté."

PUBLICITÉ

"Quand je mets les gants et que je me replace, j'ai eu besoin d'un truc pour me galvaniser, a encore commenté Giovanni Haag sur ce coup franc stoppé. C'est pour ça que j'ai un peu animé le truc pour que ça me monte un peu. J'ai fait comme un gardien classique. Si je mets le maillot et les gants, c'est pour le faire jusqu'au bout."

Giovanni Haag a également effectué une sortie aérienne mais a eu son plus gros frisson quand il a repris un ballon au second poteau dans les pieds de son coéquipier Raphaël Lipinski. "Quand je suis dans le but, vu que je ne suis pas gardien, je ne vois pas s'il y a quelqu'un au deuxième poteau", a réagi Haag, finalement soulagé à l'issue d'un dernier corner "Quand l'arbitre dit que c'est la dernière sur corner, je me suis dit qu'on n'allait pas gâcher tout le match comme ça."

Cette rencontre entre Bordeaux et Rodez était synonyme de retrouvailles entre les deux clubs, près de cinq mois après les incidents survenus lors de la dernière journée de la saison. Après l'agression d'un supporter bordelais sur Buades, la LFP avait attribué la victoire à Rodez sur tapis vert, mettant ainsi fin aux espoirs des Girondins de remonter en Ligue 1. Cette fois, mené 2-0, les Ruthénois ont réussi à s'en sortir. En fin de match, Alberth Elis a lui écopé d'un carton rouge pour avoir donné un coup de tête à Giovanni Haag.

Article original publié sur RMC Sport