La bourse ferme dans 54 min
  • CAC 40

    5 574,30
    +55,75 (+1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 523,58
    +31,04 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    29 996,08
    +357,44 (+1,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2019
    +0,0085 (+0,71 %)
     
  • Gold future

    1 809,20
    +28,30 (+1,59 %)
     
  • BTC-EUR

    16 071,36
    -179,65 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,55
    -0,31 (-0,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    44,67
    -0,67 (-1,48 %)
     
  • DAX

    13 389,72
    +98,56 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    6 375,55
    +109,36 (+1,75 %)
     
  • Nasdaq

    12 297,94
    +99,20 (+0,81 %)
     
  • S&P 500

    3 665,72
    +44,09 (+1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    26 787,54
    +353,92 (+1,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 567,68
    +226,19 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3360
    +0,0028 (+0,21 %)
     

"Borat 2": piégé par Sacha Baron Cohen, l'avocat de Donald Trump Rudy Giuliani se défend

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture

Une séquence du nouveau film de Sacha Baron Cohen, dans laquelle l'avocat de Donald Trump est filmé la main dans le pantalon, face à une jeune femme de 15 ans, suscite la polémique aux Etats-Unis.

Sacha Baron Cohen est de retour avec son personnage culte de Borat dans une suite disponible ce vendredi 23 octobre et dont les objectifs sont simples: discréditer, à une dizaine de jours de l'élection présidentielle américaine, le camp républicain et inciter les jeunes à voter.

Ce nouvel opus, dans lequel Borat doit offrir sa fille au vice-président Mike Pence, culmine avec une scène tournée à l'aide de caméras cachées où Rudy Giulani, l'avocat de Donald Trump, est filmé la main dans le pantalon face à une jeune femme de 15 ans venue l'interviewer sur la gestion de la crise sanitaire. Il s'agit en réalité de l'actrice Maria Balakova, âgée de 24 ans, qui incarne dans Borat 2 la fille du personnage.

"Je n'ai pas eu un comportement déplacé"

Rudy Giulani a reconnu en juillet avoir été victime d'une fausse "interview" organisée dans une chambre d'hôtel en présence d'une très entreprenante jeune femme. L'ancien maire de New York, âgé de 76 ans, s'est défendu mercredi sur Twitter de toute mauvaise intention, accusant la vidéo de Borat d'être "fabriquée".

"Je remettais ma chemise dans mon pantalon après avoir retiré le matériel d'enregistrement", écrit-il dans son tweet, alors que la nouvelle a fait le tour des médias anglo-saxons. "A aucun moment avant, pendant ou après l'interview je n'ai eu un comportement déplacé. Si Sacha Baron Cohen sous-entend le contraire, il ment éhontément."

En juillet dernier, après le tournage de la scène, il avait déclaré au New York Post qu'il croyait répondre à des questions sur la gestion de la pandémie par le gouvernement de Donald Trump et qu'il ne s'était pas rendu compte immédiatement "qu'il devait s'agir de Sacha Baron Cohen". "J'ai pensé à tous les gens qu'il avait bernés avant moi et j'ai été fier de moi parce qu'il ne m'a pas eu", a-t-il assuré au journal.

Surpris par l'irruption d'un Sacha Baron Cohen déguisé et portant des porte-jarretelles dans sa chambre d'hôtel, Rudy Giuliani avait appelé la police de New York. L'humoriste et son équipe avaient alors fui la scène en laissant leurs équipements sur place.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :