La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    6 211,61
    +27,51 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,64
    +11,65 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    33 891,08
    +213,81 (+0,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 740,40
    -7,20 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    52 695,15
    -209,88 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,35
    -18,43 (-1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,77
    +2,59 (+4,30 %)
     
  • DAX

    15 222,34
    -12,02 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 937,59
    +47,10 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 000,47
    +4,37 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 148,67
    +7,08 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    +82,29 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3776
    +0,0024 (+0,18 %)
     

Bonus-malus : les sanctions prévues contre les employeurs qui abusent des contrats courts

·1 min de lecture

C’est (quasiment) officiel. Après de nombreux reports, la réforme de l’assurance chômage commencera à s’appliquer à partir du 1er juillet. Un décret sera publié d’ici à fin mars pour graver dans le marbre sa date d’entrée en vigueur. En réalité, c’est une partie des mesures seulement qui s’appliquera au 1er juillet : la nouvelle formule pour calculer les allocations chômage, ainsi que le bonus-malus sur les contrats courts. Les deux autres mesures de la réforme mises en suspens pendant la crise, à savoir le durcissement des conditions pour ouvrir des droits et la dégressivité des allocations chômage, ne s’appliqueront que lorsque la situation du marché du travail s’améliorera.

Pour le bonus-malus, rappelons que le gouvernement a prévu de mettre en place ce dispositif dans le but de limiter le recours aux contrats courts dans sept secteurs d’activité, où le taux de rupture de contrats est très élevé (supérieur à 150%)*. Le principe est simple : dans ces secteurs, les entreprises de plus de 11 salariés abusant des contrats courts devront payer davantage de cotisations à l’assurance chômage et, à l’inverse, les bons élèves en paieront moins.

>> Notre service - Besoin d’étoffer votre équipe commerciale ? Recrutez des talents certifiés qui correspondent à vos attentes via notre plateforme de recrutement dédiée aux business developer

Dans le détail, les entreprises dont le taux de rupture de contrats est supérieur au taux de référence de leur secteur devront payer un malus (jusqu’à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les aides à l'embauche de jeunes prolongées au moins jusqu'à fin mai
France Air, Schindler... les entreprises préférées dans les travaux de construction spécialisés
Télétravail : les alternants ont-ils les mêmes droits que les autres salariés ?
Formation : 5 domaines qui rencontrent un vrai succès depuis un an
Chômage partiel : les conditions d'indemnisation maintenues jusqu'à fin avril