La bourse ferme dans 5 h 2 min
  • CAC 40

    6 803,38
    +37,86 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 091,45
    +11,30 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1302
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    -0,80 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    41 999,58
    -1 911,32 (-4,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,39
    -231,37 (-16,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,14
    +1,88 (+2,84 %)
     
  • DAX

    15 191,40
    +21,42 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 177,22
    +54,90 (+0,77 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3270
    +0,0035 (+0,26 %)
     

Ses bons du Trésor caducs à son insu, elle perd une véritable fortune

·1 min de lecture

Coup de massue pour une octogénaire du Var, dont le quotidien se trouve chamboulé depuis plusieurs années déjà. En 1996, elle avait souscrit pas moins de 72 bons du Trésor auprès de l'État. Et avait donc l'habitude de se rendre à la Trésorerie de Toulon pour retirer de petites sommes de cette épargne. Or, voilà qu'elle n'en a désormais plus la possibilité. Selon Le Parisien du lundi 15 novembre, cette femme de 81 ans a perdu 90.000 euros que l'État refuse de lui rembourser. Ses fameux bons du Trésor sont caducs. Alors qu'ils bénéficiaient d'une durée de validité de trente ans, soit jusqu'en 2026, voilà qu'une loi du 17 juin 2008 en a modifié l'échéance et ramené le délai à cinq ans.

Au total, l'octogénaire a pu réaliser trois retraits depuis la souscription de ces bons : un en 2009 et deux autres en 2011. Lorsqu'elle a souhaité procéder à un quatrième retrait, en 2017, "on lui a expliqué que [cela] était impossible", raconte sa fille, dans les colonnes du quotidien. Un malheur qu'elle ne comprend pas, d'autant plus qu'elle n'a jamais été avertie d'un quelconque changement d'échéance dans la validité de ses bons. "Nul n’est censé ignorer la loi mais, lors des trois retraits, l’information sur la période de validité ne lui a pas été transmise par l’administration. Sinon, vous pensez bien qu’elle aurait agi différemment", insiste sa fille.

>> À lire aussi - Bitcoin : depuis sa chambre, un adolescent monte une arnaque à 2,5 millions d’euros

Le montant total des économies parties en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coupures de téléphone, d'Internet... Le calvaire d'une famille depuis presque dix ans
"Sur la moralisation de la vie politique, le bilan du quinquennat Macron est très décevant"
Nucléaire : Le Pen veut rouvrir Fessenheim, Rousseau et Jadot rêvent d’une France sans atome
Les non-vaccinés confinés en Autriche, alerte sur une cinquième vague de Covid-19 en France… Le flash éco du jour
Élisabeth Borne fixe la date du plein emploi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles