La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 654,22
    +486,13 (+1,42 %)
     
  • Nasdaq

    13 642,14
    +100,02 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1146
    -0,0099 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 828,57
    -1 708,11 (-4,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    838,06
    +18,55 (+2,26 %)
     
  • S&P 500

    4 402,02
    +52,09 (+1,20 %)
     

En bonne santé, Saint-Gobain poursuit sa boulimie d'acquisitions

·2 min de lecture

Le groupe français dopé par les plans énergétiques américains et européens multiplie les investissements pour développer des technologies adaptées à la rénovation écologique. Il vient de mettre deux milliards d'euros sur la table pour racheter le chimiste américain GCP.

Saint-Gobain ne s'arrête plus. Après avoir mis au printemps un milliard d'euros sur la table pour racheter le chimiste français Chryso, spécialiste du béton bas carbone, le géant tricolore vient de conclure la plus grande acquisition de son histoire. Le 6 décembre, le groupe a en effet annoncé (1.800 personnes), focalisée sur les spécialités chimiques pour le segment de la construction, contre un chèque de deux milliards d'euros. Cette opération de croissance externe vise à renforcer la puissance commerciale de Saint-Gobain sur des produits en vogue en matière de développement durable (adjuvants pour le béton, additifs pour ciment, étanchéité…).

Ce deal s'inscrit parfaitement dans la stratégie mise au point par l'homme fort du groupe, Benoit Bazin, qui a pris les commandes cet été de la maison héritière de la Manufacture royale des glaces. En succédant à – ce dernier conserve toutefois la présidence –, ce polytechnicien passé par Bercy a fait trembler les murs de Saint-Gobain. Au pas de charge, Benoit Bazin a entrepris un profond lifting du géant français, qui s'illustre notamment par la suppression des directions-produits, remplacées par des patrons-pays – 90% sont des locaux – aux pouvoirs élargis, et une meilleure représentation des étrangers (50%) et des femmes (40%) au comité exécutif.

Recentrage des activités

Surtout, Saint-Gobain a opéré un recentrage de son activité sur les secteurs à forte croissance. Au total, plusieurs actifs historiques ont été cédés pour environ 5 milliards d'euros, essentiellement dans la distribution comme Lapeyre, ou la canalisation, par exemple la filiale chinoise de Pont-à-Mousson. En octobre dernier, la société a notamment présenté son nouveau plan stratégique 2021-2025 (il est baptisé "Grow & Impact") qui prévoit une croissance interne comprise entre +3% et +5%, une marge d'exploitation comprise entre 9% et 11% ou un taux de conversion de cash-flow libre supérieur à 50%.

Saint-Gobain surfe depuis plusieurs mois sur les engagem[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles