La bourse ferme dans 3 h 21 min
  • CAC 40

    6 240,79
    -112,15 (-1,77 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 619,76
    -70,98 (-1,92 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0064 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 828,90
    +13,00 (+0,72 %)
     
  • BTC-EUR

    27 933,45
    -614,82 (-2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,20
    -16,48 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,83
    -1,76 (-1,61 %)
     
  • DAX

    13 791,03
    -216,73 (-1,55 %)
     
  • FTSE 100

    7 279,51
    -158,58 (-2,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2426
    +0,0084 (+0,68 %)
     

Bonne nouvelle pour les voyageurs entre la France et l'Espagne

·1 min de lecture

Favoriser et renforcer les liens entre la France et l'Espagne, tel pourrait être un des objectifs de la prolongation de la convention d'exploitation pour cinq lignes de cars entre les deux pays, détaille Le Parisien. La phase d'expérimentation sur deux ans devait se terminer fin mai prochain, mais les collectivités concernées ont décidé de prendre de l'avance. Entre trois parties notamment : le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, la Généralitat de Catalogne et la région Occitanie. Les cars LiO continueront donc de rallier des localités entre la France et l'Espagne, pour un coût d'un euro le trajet côté français, contre trois euros en Espagne.

L'impact du Covid-19 a rendu quelque peu difficile le chiffrage des conséquences réelles à plus long terme, avec par exemple les restrictions de déplacement et la fermeture des magasins ou restaurants, mais l'optimisme règne. "Nous avons le sentiment que ces cinq lignes sont d’une grande utilité pour les populations, notamment pour desservir l’hôpital transfrontalier de Puigcerdà", abonde Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie, chargé des transports, cité par Le Parisien. L'Union européenne avait financé le projet à hauteur de 1,6 million d'euros. "Ces cinq lignes complètent le dispositif des transports régionaux routiers ou ferroviaires mis en place par la Région dans le département des Pyrénées-Orientales", poursuit Jean-Luc Gibelin.

Des communes comme Figueres, Puigcerdà, Mont-Louis ou encore Saint-Laurent-de-Cerdans, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Stellantis annonce la suspension de son unique usine russe
Xavier Niel, Patrick Drahi... pourquoi les milliardaires des télécoms passent-ils à l'offensive ?
Bourse : le CAC 40 attendu en baisse après Pâques, la Russie à l'offensive en Ukraine
Le salaire du patron d'Universal Music Group suscite la controverse
Deezer va faire son entrée à la Bourse de Paris

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles