La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 048,20
    -152,47 (-0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 883,30
    -169,05 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    +0,0052 (+0,43 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 413,56
    -670,14 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,33
    -75,63 (-5,82 %)
     
  • S&P 500

    4 159,20
    -26,27 (-0,63 %)
     

Ma Bonne Fée: l'espace de conciliation des temps de vie

·2 min de lecture

Parce que le bien-être de vos équipes est au cœur de la dynamique humaine et économique de votre entreprise, Ma Bonne Fée accompagne chacun de vos collaborateurs dans l’amélioration de leur qualité de vie au travail. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 600.000 euros

“Notre ambition, dès le départ, était d’aider les collaborateurs des entreprises à concilier leurs vies personnelle et professionnelle”, raconte Delphine Cochet, 35 ans, EMLyon. Mère de deux jeunes enfants rapprochés, la dirigeante sait de quoi elle parle. Avec son associé Luca Stevenson, un autodidacte franco-américain de 35 ans aussi, ils ont commencé en 2018 par proposer un réseau de nurses de nuit, à destination des jeunes parents épuisés. Mais la pandémie a accéléré le virage vers un modèle B2B. Aujourd’hui, la start-up parisienne aide les entreprises à améliorer le bien-être de leurs équipes, autour de trois piliers: l’évaluation des besoins, à l’aide de sondages, entretiens ou focus groupes ; la formation des collaborateurs, grâce à des modules interactifs sur la diversité, l'inclusion, ou encore la conciliation des temps de vie ; et enfin, l’accompagnement des équipes via des services sur mesure (places en crèche, soutien scolaire, cours de sport en ligne…). Les DRH payent un abonnement annuel pour mettre la plateforme SaaS à disposition de leurs salariés, et peuvent aussi souscrire à des fonctionnalités ou un accompagnement supplémentaire, payants bien sûr. “Nous accompagnons plus de 10.000 salariés pour un revenu récurrent annuel de 200.000 euros”, se réjouit Delphine Cochet, qui a signé avec une trentaine de petites et grandes entreprises comme Aviva, Crédit coopératif, Malakoff Humanis ou encore Talensoft. La levée de fonds permettra d’investir dans le marketing, et la tech, et de recruter 15 personnes d’ici à fin 2022.

Contact: d.cochet@mabonnefee.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi