La bourse ferme dans 6 h 54 min
  • CAC 40

    6 629,97
    -72,01 (-1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 151,68
    -43,24 (-1,03 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1741
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 756,20
    +6,40 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    38 348,64
    +528,11 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 122,34
    +13,41 (+1,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,39
    +0,09 (+0,12 %)
     
  • DAX

    15 505,90
    -138,07 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 045,83
    -32,52 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3711
    -0,0010 (-0,07 %)
     

Quand le bonheur au travail se transforme en "wellness washing"

·1 min de lecture

Les employés de Lõu.Yetu ne sont pas des salariés comme des autres, mais une «meute de loups» ou «de louves» qui obéissent à un cahier des charges joyeux et engagé, résumé par un «Manifesto» édicté sur le site de l’entreprise. On y apprend que cette marque de bijoux fantaisie à succès «regarde la vie avec des yeux d'enfants, avec des yeux grands ouverts, des yeux qui pétillent» et qu'elle «consomme responsable». Une promesse de bonheur qu'on imagine partagée par les collaborateurs de l’entreprise, qui affiche de jolis taux de croissance…

Pas vraiment si l'on en croit les témoignages recueillis par le compte Instagram Balance ta start-up, qui compte près de 200.000 abonnés et épingle les mauvaises pratiques managériales. Un simple florilège des critiques répertoriées par Louise (prénom modifiée), la créatrice du compte, suffit à s'en convaincre : «Des dizaines d'arrêt maladie pour harcèlement moral», «Un discours bien travaillé qui fait rêver, mais une fois entrée dans la “meute”, on comprend vite que le grand méchant loup existe vraiment…» Et ainsi de suite. Sollicitée, la fondatrice de Lõu.Yetu n'a pas donné suite à nos demandes d'interview et sa communication erratique sur le sujet (publication d'un communiqué finalement retiré, suppression de son compte perso) semble confirmer les accusations de «wellness washing».

Une nouvelle tendance de bien-être ? Pas vraiment ! Candice Wojak, fondatrice de Relyance, cabinet de conseil en transformation organisationnelle et qualité de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bien-être au travail : après les promesses, ces salariés déchantent
Une drôle d'offre d'emploi pour devenir "chasseur d'aurores boréales" en Islande !
Non, le "bonheurisme" n'est pas la clé du bien-être au travail
Les étudiants ont de plus en plus de mal à financer leurs études
Revalorisations en vue pour les médecins libéraux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles