La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    6 744,32
    +68,42 (+1,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 125,36
    +8,74 (+0,21 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1889
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 813,60
    -8,60 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    32 386,73
    -1 095,66 (-3,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    934,25
    -26,65 (-2,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,58
    +0,32 (+0,45 %)
     
  • DAX

    15 594,92
    +26,19 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 106,48
    +24,76 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3929
    +0,0045 (+0,33 %)
     

Un bon premier contrat pour les travailleurs de Starbucks à Victoria

·4 min de lecture

VICTORIA, Colombie-Britannique, June 29, 2021--(BUSINESS WIRE)--Les travailleuses et travailleurs du Starbucks service-au-volant situé sur Douglas Street à Victoria, Colombie-Britannique, ont conclu récemment leur première convention collective d’une durée de trois ans.

Le syndicat a été en mesure de négocier des clauses relatives à la santé et la sécurité, notamment des dispositions visant à prévenir la violence et les comportements agressifs sur le lieu de travail, afin de contribuer à la sécurité des employés. Le syndicat est parvenu à négocier jusqu'à 10 jours de congés payés pour tout membre se retrouvant confronté à une situation de violence domestique. Les syndiqués recevront également des hausses salariales allant jusqu'à 2,47 $ par heure en fonction de leurs années de service, et chaque travailleur reçoit un paiement forfaitaire suite à la ratification.

«Nous sommes ravis que le contrat a été conclu et de voir les changements qu'il apportera au travail, a déclaré Sarah Broad, membre du comité de négociation du syndicat. Les négociations avec une entreprise telle que Starbucks ont été ressenties comme une véritable bataille, mais je suis très heureuse de ce que nous avons accompli et impatiente de voir quelles retombées positives ces changements auront sur notre équipe, mais aussi sur d'autres baristas.»

«Nous sommes tous ravis que ce contrat a été conclu et de pouvoir compter sur la solidarité du syndicat, a fait valoir Isaiah Adachi, membre du comité de négociation du syndicat. Grâce aux Métallos, nous pouvons désormais exiger des comptes à Starbucks en matière d'environnement de travail, aussi bien au nom des employés que des clients. Je suis content de voir que nous allons pouvoir travailler à l'amélioration du service à la clientèle, dans un environnement où les baristas seront traités avec le respect et la dignité qu'ils méritent.»

En août 2020, les employés du Starbucks à Victoria ont choisi de se syndiquer après avoir contacté les Métallos pour obtenir de meilleures protections contre le harcèlement et les conditions de travail non sécuritaires.

«Ces négociations n'ont pas été faciles, on pourrait même parler d'une vraie corvée, et je suis certaine que Starbucks a été perturbé quand ils ont vu que nous obtenions gain de cause, a constaté Tara Cavanagh, représentante sydicale. Je suis très fière du comité de négociation et de tous nos membres pour leur patience et leur soutien durant l'élaboration de ce contrat. Les travailleuses et travailleurs du secteur des services se retrouvent souvent sur le banc de touche et ne sont pas reconnus pour leurs conditions de travail difficiles, ce qui est aujourd'hui chose faite grâce à cette convention collective.»

«Avec ce nouveau contrat, nos membres chez Starbucks contribuent à instaurer une nouvelle norme pour les baristas et les employés de cafés, en leur faisant décoller du salaire minimum pour les rapprocher d'un salaire décent, a affirmé Stephen Hunt, directeur des Métallos pour l'Ouest du Canada. Cette convention montre que lorsque les travailleuses et travailleurs sont engagés, les conditions de travail et les salaires peuvent être améliorés. Chaque travailleuse et travailleur mérite mieux, et en tant que membres des Métallos, nous accueillons tout le monde au sein de notre syndicat, indépendamment du niveau de rémunération et de la nature du travail.»

«Je suis très reconnaissante envers les Métallos pour toutes les opportunités qu'ils ont déjà créées pour nous», a poursuivi Sarah Broad.

Le District 3 des Métallos représente plus de 50 000 travailleurs dans l'Ouest du Canada et dans les Territoires.

Si vous souhaitez rejoindre un syndicat ou parler à un recruteur syndical, veuillez nous contacter via betterworknow.ca ou metallos.ca/joignez. Vous méritez de meilleures conditions de travail.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210629006031/fr/

Contacts

Tara Cavanagh, représentante syndicale, 250 318-0108, tcavanagh@usw.ca
Stephen Hunt, directeur du Syndicat des Métallos pour l’ouest du Canada et les Territoires, 604 816-2554, shunt@usw.ca

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles