La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 678,34
    -346,89 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Bolsonaro s'accroche au Brésil, vers un scénario à la Trump?

A un mois de la présidentielle, le chef d'Etat populiste remonte dans les sondages face au favori de gauche Lula. Vers un possible scénario à la Trump.

A un mois de l'élection présidentielle, le 2 octobre, l'ancien président brésilien , devant l'actuel président, J. Mais l'écart se resserre et la victoire de Lula n'est en rien assurée. Pour séduire les électeurs, le gouvernement a ouvert les vannes et distribué 42 milliards de reals (8,4 milliards d'euros) en subventions pour le carburant, fait des cadeaux aux routiers et aux taxis et augmenté les aides sociales aux 20 millions de pauvres. La précédente élection de 2018 avait été en grande partie déterminée par la colère de la population à l'égard de la corruption et des affaires, qui avaient déconsidéré le Parti des travailleurs de Lula, envoyé en prison.

Ce que Bolsonaro ne manque jamais de rappeler. Mais cette fois, l'attention est centrée sur l'économie. Les efforts du président populiste de droite en vue de réformer les retraites et réduire la bureaucratie ont été occultés par sa mauvaise gestion de la pandémie et sa décision de supprimer les aides aux plus pauvres lorsque le chômage et l'inflation ont explosé. Mais ses récentes mesures de relance ainsi que le redressement sensible de l'économie grâce à des récoltes record et la hausse du prix des matières premières pourraient se traduire en un soutien de dernière minute à sa candidature. Après des mois d'inflation, les prix ont baissé de 0,7% en juillet et le FMI a revu à la hausse ses prévisions de croissance du PIB cette année, de 0,8% à 1,7%.

Porté par de récents résultats économiques favorables et des mesures sociales, Bolsonaro regagne du terrain sur Lula, tout en dénonçant les sondages.
Porté par de récents résultats économiques favorables et des mesures sociales, Bolsonaro regagne du terrain sur Lula, tout en dénonçant les sondages.

Lire aussi

Peurs croisées

De son côté, Lula a insisté pendant sa campagne sur les aspects positifs de son précédent mandat. "J'aime évoquer le passé parce que le passé était bien mieux que le présent" , a-t-il déclaré devant un auditoire d'hommes d'affaires le 9 août, décrivant sa présidence comme "une période de joie collective du fait que le pays connaissait la croissance". Bolsonaro, lui, cherche à exploiter le fait qu'à peu près autant d'électeurs ont peur d'un gouvernement Lula que d'un nouveau gouvernement Bolsonaro. "Chaque matin, je prie pour que le Brésil ne[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi