Marchés français ouverture 1 h 43 min

BOLLORE : Résultats de l’exercice 2019

BOLLORE
COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Résultats de l’exercice 2019 Le 12 mars 2020   

Bons résultats de l’ensemble des activités

du Groupe Bolloré en 2019

Projet d’offre publique alternative simplifiée de Bolloré sur Blue Solutions

suivie d’un retrait obligatoire

  • Chiffre d’affaires : 24 843 millions d’euros, +8 % (+3 % à périmètre et change constants).
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA (1)) 1 634 millions d’euros + 0,2 % (hors éléments exceptionnels, l’EBITA progresse de +20 %) :

Très bonne marche opérationnelle des activités transport et communication et importantes dépréciations exceptionnelles (-319 M€) portant principalement sur les actifs voitures électriques, batteries ancienne génération et autopartage, dans le cadre du redéploiement stratégique dans les batteries, les bus et le stationnaire.

·Bolloré Transport & Logistics : 637 M€, +17 %
·Communication (Vivendi) : 1 526 M€, +18 %
·Stockage d’électricité et systèmes : -434 M€, contre -160 M€
  • Résultat net : 1 408 millions d’euros, en hausse de +27 %, et résultat net part du Groupe à 237 M€ en progression de 1 %.
  • Endettement net : 8 720 millions d’euros contre 4 882 M€ au 31 décembre 2018 liés aux Investissements et aux rachats d’actions de Vivendi | Gearing : 34 % intégrant une réduction de l’endettement de Bolloré hors Vivendi de -402 M€.

§  Proposition de dividende : 0,06 euro par action (dont 0,02 € d’acompte déjà versé en 2019) identique à celui versé au titre de 2018, payable uniquement en espèces.

Résultats de l’exercice 2019

Le Conseil d’administration de Bolloré, réuni le 12 mars 2020, a arrêté les comptes de l’exercice 2019.

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2019 s’élève à 24 843 millions d’euros en hausse de 3 % à périmètre et taux de change constants (+8 % en données publiées) avec :

  • Transport et Logistique en retrait de 2 % :
    • Bolloré Logistics : -2 %, pénalisé par la baisse générale des volumes aériens et maritimes ;
    • Bolloré Africa Logistics : -1 % compte tenu de la contraction de la logistique, en partie compensée par la croissance des terminaux portuaires ;
       
  • Logistique pétrolière : -2 %, dans un contexte de baisse des volumes et de climatologie défavorable, malgré une légère hausse des prix des produits pétroliers ;
     
  • Communication : en croissance de + 6 %, attribuable à Vivendi qui bénéficie de la forte croissance d’UMG (+14 %) ;
     
  • Stockage d’électricité et systèmes : -5 %, lié à la baisse de l’activité autopartage et terminaux spécialisés, en partie compensée par la croissance des activités bus, batteries et télécoms.

En données publiées, le chiffre d’affaires est en hausse de +8 %, compte tenu de 878 millions d’euros de variations de périmètre (intégration d’Editis et de M7 chez Vivendi) et de 285 millions d’euros d’effets de change (correspondant principalement à la hausse du dollar).
Le résultat opérationnel ajusté (EBITA (2)) s’établit à 1 634 millions d’euros en hausse de 0,2 % (-5 %(3) à périmètre et taux de change constants)  avec :

  • Transport et logistique : +13 %(3), grâce principalement à la bonne marche des terminaux portuaires ;
     
  • Logistique pétrolière : +64 % bénéficiant de la progression des résultats des activités de distribution et de stockage ;
     
  • Communication (Vivendi) : +11 % grâce à la très bonne performance d’UMG ;
     
  • Stockage d’Electricité et Systèmes : prise en compte de -269 M€ d’éléments exceptionnels liés principalement à la dépréciation des actifs voitures électriques, batteries ancienne génération et autopartage et à l’arrêt des services d’autopartage à Londres et à Indianapolis.

Le résultat financier s’établit à 17 millions d’euros contre 140 millions d’euros en 2018 compte tenu notamment de la moindre réévaluation des titres (Spotify, Tencent Music) : + 139 M€ en 2019 contre + 311 M€ en 2018,
de -101 M€ de charges d’intérêt sur la dette de loyer IFRS 16 et 111 M€ de plus-values (Wifirst, Bolloré Ports
 France, …).
La part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence non opérationnelles ressort à 98 millions d’euros contre 172 millions d’euros en 2018, principalement en raison de la baisse de la contribution de Telecom Italia.

Après prise en compte d’un produit de 35 millions d’euros d’impôts (contre -506 millions d’euros en 2018), exclusivement attribuable à Vivendi, le résultat net consolidé s’établit à 1 408 millions d’euros, contre
1 107 millions d’euros en 2018. Le résultat net part du Groupe ressort à 237 millions d’euros contre 235 millions d’euros en 2018.

L’endettement net s’élève à 8 720 millions d’euros contre 4 882 millions d’euros au 31 décembre 2018, liés aux acquisitions (Editis, M7…) et aux rachats d’actions de Vivendi. L’endettement net de Bolloré hors Vivendi est en diminution de 402 millions d’euros en raison notamment des cessions de titres (Wifirst,…) et de Bolloré Ports France.

Les capitaux propres qui s’établissent à 25 942 millions d’euros (28 204 millions d’euros au 31 décembre 2018), intègrent la baisse des capitaux propres de Vivendi du fait du rachat de 10 % de ses propres actions pour 3,0 milliards d’euros. Le ratio d’endettement net sur fonds propres (gearing) ressort à 34 % contre 17 % à fin 2018.

Au 31 janvier 2020, les liquidités du Groupe (4), lignes long terme confirmées non tirées et placements liquides, représentent un montant d’environ 2,6 milliards d’euros pour Bolloré et 8,2 milliards d’euros en incluant Vivendi.

Proposition de dividende : 0,06 euro par action

Il sera proposé à l’Assemblée générale de distribuer un dividende de 0,06 euro par action (dont 0,02 € d’acompte déjà versé en 2019) identique à celui versé au titre de 2018, payable uniquement en espèces.

Le détachement du dividende interviendra le 4 juin 2020 et le paiement sera effectué le 8 juin 2020.

Gouvernance :

Afin de clarifier la gouvernance et répondre à certaines observations des investisseurs et des agences, Bolloré et Financière de l’Odet ont souhaité faire évoluer la composition des Conseils d’administration pour qu’ils soient :

  • plus resserrés :
    • Bolloré : 13 membres contre 19 membres,
    • Financière de l’Odet : 15 membres contre 17 membres.
  • plus d’indépendants :
    • administrateurs indépendants distincts entre Bolloré et Financière de l’Odet,
    • limitation des postes occupés par des personnes morales,
    • modifications des Comités d’audit et des Comités de rémunérations et de nominations, ne comptant plus de dirigeants salariés.
  • plus féminins :
    • Bolloré : 47 % de femmes,
    • Financière de l’Odet : nomination de 3 administratrices au Conseil d’administration de Financière de l’Odet.

Le Groupe Bolloré entend continuer à l’avenir à adapter sa gouvernance afin de répondre aux attentes de ses actionnaires.


Offre publique alternative simplifiée sur Blue Solutions, suivie d’un retrait obligatoire :  

  • Blue Solutions, introduite en bourse en 2013 à 14,50 €, avait fait l’objet en 2017, en raison de délais de développement plus longs, d’une OPAS au prix de 17 €. Bolloré s’était engagé à réaliser une nouvelle Offre en 2020 au même prix dans l’hypothèse où le cours de l’action Blue Solutions demeurerait inférieur à 17€ ;
     
  • Le capital de Blue Solutions est aujourd’hui réparti entre Bolloré (77,9 %), Bolloré Participations (17,6 %) - qui avait souscrit au capital initial à la demande et pour le même montant que EDF - et le public (4,5 %) ;
     
  • Dans le cadre du repositionnement stratégique de Blue Solutions dans les bus et le stationnaire, et pour des raisons d’économies et de simplification (coût d’une société cotée, intégration fiscale, …), Bolloré a annoncé ce jour souhaiter à l'occasion de cette Offre d’achat au prix de 17€, réaliser un retrait obligatoire de Blue Solutions et proposer, pour les actionnaires qui voudraient rester associés au Groupe, une alternative sous forme d’échange contre des actions Bolloré. La parité proposée serait de 4,5 actions Bolloré pour une action Blue Solutions ;
     
  • Sur la base du plan d’affaires de Blue Solutions, les contrats récents signés avec Daimler et RTE notamment, devraient permettre de faire passer le chiffre d’affaires de 26 millions d’euros en 2019 à 70 millions d’euros en 2020 et plus de 150 millions d’euros à partir de 2021, avec un EBITDA qui deviendrait positif en 2021 ;
     
  • Les premiers travaux effectués par les banques de Bolloré sur la base de ce plan font ressortir une valeur de Blue Solutions de 14 €. L’Offre à 17 € fait ressortir une prime de plus de 20 %. La parité envisagée de 4,5 actions Bolloré pour une action Blue Solutions correspond à la moyenne de l’action Bolloré sur les 6 derniers à la date du 2 mars 2020. Compte tenu de l’évolution des cours de bourse, cette parité est susceptible d’évoluer ;
     
  • Le Conseil d’administration de Blue Solutions a désigné ce jour, sur proposition d’un comité ad hoc réunissant une majorité d’administrateurs indépendants, Monsieur Pierre Béal, du cabinet BM&A en qualité d’expert indépendant chargé d’examiner les conditions économiques de l’Offre. Le Conseil d’administration de Bolloré a également nommé un expert ad hoc chargé d’examiner les conditions économiques de l’apport de Bolloré Participations à la branche échange de l’offre ;
     
  • Au total, cette opération représenterait un montant maximum de 110 M€ si tous les actionnaires choisissaient un paiement en espèces, et 29 millions d’actions Bolloré, soit moins de 1 % du capital de Bolloré, si tous optaient pour un paiement en actions. Bolloré Participations, souhaitant rester associé, a indiqué envisager de participer à l’Offre en titres ;
     
  • Des informations détaillées sur les valeurs et sur les perspectives de Blue Solutions figureront dans la documentation d’offre publique.
  
  

Le calendrier indicatif est le suivant :

 

  • d’ici le mois de mai 2020 : dépôt de l’Offre par Bolloré ;
  • courant mai 2020 : avis motivé du Conseil d’administration de Blue Solutions sur l’Offre sur la base du rapport de Monsieur Pierre Béal du cabinet BM&A, expert indépendant ;
  • fin mai 2020 : décision de conformité de l’AMF ;
  • 27 mai 2020 : Assemblée générale de Bolloré autorisant l’augmentation de capital en rémunération de la branche échange de l’Offre ;
  • juin 2020 : réalisation de l’Offre et retrait obligatoire de Blue Solutions
 

****
***
*

    Chiffres clés consolidés de Bolloré
 


(en millions d’euros)  2019 2018 Variation
Chiffre d'affaires 24 843 23 024 8%
EBITDA(1) 3 070 2 728 13%
Amortissements et provisions (1 436) (1 097) 31%
Résultat opérationnel ajusté (EBITA (1)) 1 634 1 630 0,2%
Amortissements issus des PPA (1) (375) (329) 14%
Résultat opérationnel 1 259 1 301 (3%)
  dont MEE opérationnelles 23 23 4%
       
Résultat financier 17 140 (88%)
Part dans le résultat net des sociétés      
mises en équivalence non-opérationnelles 98 172 (43%)
Impôts 35 (506) -
Résultat net 1 408 1 107 27%
Résultat net part du Groupe 237 235 1%
Minoritaires 1 171 872 34%
       
  31 décembre 2019 31 décembre 2018 Variation (M€)
Capitaux propres 25 942 28 204 (2 262)
  dont part du groupe 9 088 9 234 (146)
Endettement net 8 720 4 882 3 838
Gearing (2) 34% 17%  
  1. Voir Glossaire
  2. Gearing : ratio d’endettement net / fonds propres



Résultat opérationnel ajusté par activité (EBITA)

 


(en millions d’euros) 2019    2018  Variation publiée Croissance Organique (2)  
Bolloré Transport & Logistics 637 545 + 17% +17 %  
  Transport et Logistique (1) 580 511 + 14% + 13 %  
  Logistique Pétrolière 56 34 +64 % +64 %  
Communication 1 526 1 288 + 18 % + 11 %  
Stockage d'Electricité et Systèmes (434) (160) - -  
Autres (Actifs Agricoles, Holdings) (1) (94) (43) - -  
EBITA Groupe Bolloré 1 634 1 630 + 0,2% -4,9 %  
  1. Avant redevances de marque Bolloré
  2. Retraitée de la première application de la norme IFRS 16 qui a un impact positif de 74 M€ sur l’EBITA, la variation est de -9 % pour le Groupe, +9 % pour Bolloré Transport & Logistics et + 8 % pour Vivendi.

             

La présentation détaillée des résultats est disponible sur www.bollore.com.
Les procédures d’audit sur les comptes consolidés 2019 ont été effectuées et le rapport de certification sera émis après revue du rapport de gestion.

*****
***
*

 

Comparabilité des comptes

  • IFRS 16 – « Contrats de location »
    • Application au 1er janvier 2019, sans retraitement des périodes comparatives.
    • Constatation au bilan des droits d’utilisation et d’une dette locative de 2 Md€.
    • L’application de la norme IFRS 16 a un effet de + 74 M€ sur l’EBITA du Groupe au 31 décembre 2019 et de - 101 M€ sur les charges financières (charges de loyers).
       
  • Évolution du périmètre de consolidation
    • Editis est consolidé par Vivendi depuis le 1er février 2019
    • M7 est consolidé par le Groupe Canal+ depuis le 12 septembre 2019
       
  • Evolution des principales devises 

                    

  2019   2018 Variation
USD 1,12 1,18 5%
GBP 0,88 0,89 1%
JPY 122,06 130,41 6%
ZAR 16,17 15,61 (4%)
NGN 405,47 427,23 5%
CDF 1 868,27 1 933,59 3%



Glossaire

  • Croissance organique : à taux de change et périmètre constants.
  • Revenu net (Havas Group) : correspond au chiffre d’affaires après déduction des coûts refacturables.
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA) : correspond au résultat opérationnel avant les amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises – PPA (purchase price allocation), les dépréciations des écarts d’acquisition et autres actifs incorporels liés aux regroupements d’entreprises.
  • EBITDA : résultat opérationnel avant amortissements et dépréciations.
  • Endettement financier net / Position nette de trésorerie : somme des emprunts au coût amorti, minorés de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, actifs financiers de gestion de trésorerie ainsi que des instruments financiers dérivés nets (actifs ou passifs) ayant pour sous-jacent un élément de l’endettement financier net, ainsi que des dépôts en numéraire adossés à des emprunts.

Les mesures à caractère non strictement comptable définies ci-dessus doivent être considérées comme une information complémentaire qui ne peut se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières à caractère strictement comptable et Bolloré considère qu’ils sont des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du Groupe. De plus, il convient de souligner que d’autres sociétés peuvent définir et calculer ces indicateurs de manière différente. Il se peut donc que les indicateurs utilisés par Bolloré ne puissent être directement comparés à ceux d’autres sociétés.

Les pourcentages d’évolution indiqués dans ce document sont calculés par rapport à la même période de l’exercice précédent, sauf mention particulière. En raison des arrondis, dans cette présentation, la somme de certaines données peut ne pas correspondre exactement au total calculé et le pourcentage peut ne pas correspondre à la variation calculée.

AVERTISSEMENT

Ce communiqué de presse a une vocation exclusivement informative et n'a pas pour objet ni ne constitue une offre de vente ni la sollicitation d'une offre pour l'acquisition, la souscription ou une invitation à acquérir ou souscrire à des titres, ni une sollicitation aux fins de l'obtention d'un vote en lien avec l'opération ou tout autre objet, dans quelque juridiction que ce soit.

La documentation relative à l’offre publique qui, une fois déposée, comportera les termes et conditions de l’offre publique, sera soumise à l’Autorité des marchés financiers. Il est fortement recommandé aux investisseurs et aux actionnaires de prendre connaissance, dès qu’elle sera disponible, de cette documentation ainsi que de toute modification ou ajout dans la mesure où ces documents contiendront des informations importantes sur Bolloré, Blue Solutions et l’opération envisagée.

Ce communiqué ne doit pas être publié, diffusé ou distribué, directement ou indirectement, dans tout pays dans lequel la distribution de ces informations fait l’objet de restrictions légales.

La diffusion, la publication ou la distribution de ce communiqué dans certains pays peut faire l’objet de restrictions légales ou réglementaires. Par conséquent, les personnes situées dans les pays où ce communiqué est diffusé, publié ou distribué doivent s’informer sur de telles restrictions et s’y conformer. Bolloré décline toute responsabilité quant à une éventuelle violation de ces restrictions par qui que ce soit.



1 Voir glossaire

2 Voir glossaire

3 Retraitée de la première application de la norme IFRS 16 qui a un impact positif de 74 M€ sur l’EBITA, la variation est de -9 % pour le Groupe, +9 % pour Bolloré Transport & Logistics et + 8 % pour Vivendi.

4 hors Vivendi



Pièce jointe