La bourse ferme dans 6 h 17 min
  • CAC 40

    6 617,30
    -13,85 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 114,23
    -8,20 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,40
    +5,70 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    28 747,21
    +653,88 (+2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    821,72
    +35,10 (+4,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,15
    -0,15 (-0,20 %)
     
  • DAX

    15 557,94
    -31,29 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 116,72
    +6,75 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3907
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Boies Schiller Flexner forme un groupe d'investisseurs internationaux pour récupérer les pertes - Greensill / Credit Suisse Supply Chain Finance Funds

·5 min de lecture

Formation d'un groupe d'investisseurs internationaux

LONDRE, 24 mai 2021 /PRNewswire/ --

Vue d'ensemble

Boies Schiller Flexner (UK) LLP ("BSF") constitue actuellement un groupe d'investisseurs à travers l'Europe et l'Asie qui ont investi dans les Supply Chain Finance Funds ("SCFF") du Crédit Suisse, d'une valeur de 10 milliards de dollars US. Il est prévu que le groupe poursuive le Crédit Suisse, y compris par voie judiciaire si nécessaire, pour récupérer les pertes subies en ce qui concerne les investissements effectués dans ou avec Greensill Capital.

L'entreprise estime que les investisseurs ont des revendications légitimes contre le Crédit Suisse pour fausse déclaration et vente abusive. Ces plaintes devraient être présentées de manière coordonnée dans toutes les juridictions. Les investisseurs doivent contactergreensill@bsfllp.com pour plus d'informations.

Contexte

Les entités du Crédit Suisse ont commercialisé et vendu de manière proactive des investissements dans les SCFF en tant qu'investissements à faible risque et équivalents à des liquidités. En fait, les actifs de la SCFF étaient des billets garantis par des créances commerciales existantes et futures créées et structurées par Greensill Capital.

En mars 2021, Greensill Capital, la principale entité commerciale et société de trésorerie du groupe Greensill, a cessé ses activités et a été placée sous administration. Bien que les faits continuent d'être clarifiés, il semble que de multiples défaillances aient conduit à l'effondrement, notamment une surexposition à certaines entreprises, le financement de créances futures (ainsi que de créances actuelles) risquées et l'incapacité à maintenir une couverture d'assurance.

Les SCFF ont été fermés par le Crédit Suisse le 1er mars 2021 et les fonds sont en cours de liquidation. On s'attend à ce qu'il y ait un manque à gagner important dans les recouvrements pour les investisseurs dans les fonds.

Le Investor Group

BSF réunit actuellement un groupe d'investisseurs internationaux afin de mener une stratégie de litige cohérente et proportionnée pour récupérer les pertes, à savoir le manque à gagner qui ne sera pas comblé par les rachats de la succession Greensill. Il est prévu que cette stratégie de litige s'étende aux juridictions concernées en Europe et en Asie, BSF agissant en tant que conseil en litige mondial.

Les investisseurs pourront rejoindre le groupe d'investisseurs s'ils détenaient (au 1er mars 2021) ou détiennent (au moment de la participation au groupe) des actions ou des intérêts dans des actions des SCFF, soit : (i) Crédit Suisse (Lux) Supply Chain Finance Fund, (ii) Crédit Suisse Nova (Lux) Supply Chain Finance High Income Fund, (iii) Credit Suisse Nova (Lux) Supply Chain Finance Investment Grade Fund, et (iv) Crédit Suisse Supply Chain Finance Investment Grade.

Il n'y a pas de restriction juridictionnelle : les investisseurs de toute l'Europe et de l'Asie peuvent rejoindre le groupe.

La stratégie de contentieux

Un groupe d'investisseurs cohésif agissant de concert sera idéal pour maximiser les recouvrements en ce qui concerne les SCFF, et protéger la valeur provisoire. Bien qu'il existe une incertitude quant aux recouvrements via la succession Greensill et que les pertes ne se soient pas encore cristallisées, la stratégie de litige vise à récupérer les pertes dont le Crédit Suisse est responsable - tant par la vente des titres que par sa gestion du portefeuille. Le litige se concentrera sur des plaintes pour vente abusive à l'encontre des entités du Crédit Suisse impliquées dans la structuration et la vente d'investissements, sur des plaintes pour mauvaise gestion concernant les investissements du SCFF et, potentiellement, sur des plaintes plus larges pour conspiration et autres délits.

Il est prévu que le contentieux soit porté en Angleterre et potentiellement au Luxembourg et/ou en Suisse, en utilisant des procédures de gestion de cas pour maximiser l'efficacité d'un groupe d'investisseurs agissant ensemble.

BSF peut fournir plus de conseils une fois que l'investisseur est membre du groupe (et sous réserve de la vérification des intérêts de l'investisseur dans les SCFF).

Risque / Négociation secondaire

Il existe un intérêt significatif à la fois pour le financement des litiges par des tiers et pour le commerce secondaire des actions et des droits de contentieux. Le BSF travaille avec différentes parties à cet égard. Les investisseurs intéressés par les transactions secondaires doivent prendre conseil pour s'assurer que les droits et les créances sont transférés. BSF peut fournir plus de détails aux parties intéressées.

L'équipe BSF peut également organiser un financement par des tiers pour les investisseurs intéressés, créant ainsi un risque économique nul en cas de procédure de recouvrement de leurs pertes.

BSF

BSF est un cabinet d'avocats d'élite spécialisé dans les litiges. Il a une grande expérience des droits des créanciers, des recours collectifs et des litiges stratégiques en matière de restructuration et d'insolvabilité. Il a fait ses preuves en matière de création de valeur pour ses clients par le biais de litiges stratégiques en Angleterre et en Europe. BSF et ses avocats ont créé de la valeur pour les investisseurs grâce à des stratégies de litige cohérentes concernant les banques islandaises (Kaupthing, Glitnir, Landsbanki), Lehman (États-Unis et Royaume-Uni), les restructurations et effondrements de banques au Royaume-Uni, en Irlande, à Chypre, en Grèce, en Espagne, au Portugal et en Autriche, ainsi que de multiples restructurations d'entreprises. Il est actuellement en procès contre le Crédit Suisse devant les tribunaux anglais, en ce qui concerne la dette de Proindicus.

L'équipe BSF sera dirigée par Natasha Harrison, vice-présidente et associée directrice de BS, et Fiona Huntriss, associée. BSF travaille avec le Luxembourg, la Suisse et d'autres conseils locaux.

CONTACTS :

Médias :

Camarco
Julia Tilley, Associée
+44 (0)7815 068 387

Investisseurs :
Natasha Harrison : nharrison@bsfllp.com
Équipe BSF Greensill : greensill@bsfllp.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles