La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 582,27
    +49,53 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    784,66
    -9,67 (-1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Boeing tente de renégocier le prix de l'Air Force One et annonce un an de retard

·1 min de lecture

Boeing s'est engagé en 2018 à fournir pour fin 2024 deux avions 747-8 prêts à transporter le locataire de la Maison Blanche pour 3,9 milliards de dollars. Mais un de ses sous-traitants a fait faillite et la pandémie a affecté la production, ce qui avait déjà conduit Boeing à passer dans ses comptes une charge de 318 millions de dollars au premier trimestre.

Le groupe a déjà prévenu qu'il aurait probablement douze mois de retard sur le calendrier initial, a indiqué lors d'une audition parlementaire Darlene Costello, ministre adjointe en charge des acquisitions, des technologies et de la logistique de l'armée de l'Air américaine. Les services du gouvernement sont actuellement en train d'évaluer s'il faut vraiment modifier le calendrier, a-t-elle souligné. Boeing a par ailleurs "soumis une lettre d'intention" pour demander une révision du prix du contrat, a ajouté Darlene Costello.

>> A lire aussi - Une version supersonique d’Air Force One lancée en 2025 ?

Elle était interrogée par un parlementaire démocrate, Joe Courtney, qui a estimé que ce retard et cette demande de révision du contrat étaient "une déception". "Nous pensions que pour une fois, sur ce programme, le gouvernement avait fait une bonne affaire", a-t-il regretté. L'ancien président américain Donald Trump avait protesté à son arrivée à la Maison Blanche contre le prix initial du contrat pour des appareils destinés à remplacer ceux utilisés actuellement, qu'il jugeait prohibitif. Pour faire baisser le montant, Boeing (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon : "le salarié français de l'année 2020" licencié pour avoir critiqué la politique salariale ?
Le bitcoin poursuit sa chute vertigineuse
Or : une pièce de monnaie Double Eagle devient la plus chère du monde, record à Sotheby’s
Eau de source en brique : la Compagnie des Pyrénées se lance dans un pari audacieux
La valeur marchande de Kylian Mbappé dégringole

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles