Marchés français ouverture 7 h 40 min

Boeing: les salariés décrivent l'explosion d'une culture d'entreprise gangrénée par l'arrogance et la cupidité

latribune.fr

Mépris des régulateurs, des compagnies aériennes et de leurs propres collègues: une série de messages embarrassants de salariés de Boeing, dévoilés dans un souci de transparence par le constructeur jeudi dernier, livre un portrait peu flatteur de l'avionneur et dépeint une culture interne marquée par "l'arrogance" et le souci de réduire à tout prix les coûts.

Ces communications, au ton souvent acerbe et cavalier, montrent que les difficultés actuelles de Boeing vont au-delà du 737 MAX, en braquant les projecteurs sur des dysfonctionnements inimaginables dans une entreprise qui fabrique l'avion du président américain Air Force One ou qui a démocratisé le transport aérien.

Lire aussi : 737 MAX : "un avion conçu par des bouffons supervisés par des singes" (salarié de Boeing)

Minimisation des risques pour ne pas impacter la rentabilité

On y apprend que Boeing a minimisé l'importance du système anti-décrochage MCAS pour éviter une formation des pilotes sur simulateur jugée plus coûteuse et susceptible d'allonger les délais d'approbation du MAX.

Lire aussi : Boeing 737 MAX : un ordinateur peut contraindre l'avion à piquer du nez brusquement

C'est pourtant ce logiciel qui est en cause dans les deux accidents de Lion Air et d'Ethiopian Airlines ayant fait 346 morts et entraîné l'immobilisation au sol du MAX.

Lire aussi : Le B737 MAX, la vache à lait de Boeing, en zone de turbulences

"Nous devons rester fermes sur le point qu'il n'y aura pas de formation sur simulateur. (...) Nous nous battrons contre tout régulateur qui essaiera d'en faire un préalable", écrit un salarié à son collègue en mars 2017, peu avant l'homologation du MAX.

Quelques mois plus tard, le

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


737 MAX : "un avion conçu par des bouffons supervisés par des singes" (salarié de Boeing)
Boeing 737 MAX : "C'est un choc important, mais pas létal, pour la supply chain française" (Gifas)
Crise du 737 MAX: le PDG de Boeing démissionne
Airbus profite des déboires du Boeing 737 MAX, contrairement à ce qui se dit
737 MAX, 777X, 787 : Boeing à la peine sur ses programmes d'avions commerciaux