La bourse ferme dans 4 h 5 min

Boeing : le retour du 737 MAX se complique un peu plus

Nouveau coup dur pour Boeing. L'agence américaine de l'aviation (FAA) envisage d'exiger que l'avionneur américain déplace certains câblages électriques sur tous les 737 MAX avant de réautoriser l'appareil à voler, a affirmé dimanche 8 mars le Wall Street Journal. Cette décision s'appliquerait aux près de 800 appareils déjà produits, ceux livrés aux clients et ceux encore aux mains de Boeing, ce qui compliquerait encore le retour de l'avion dans le ciel, précise le quotidien économique.

>> A lire aussi - Boeing : le 737 MAX est "fondamentalement défectueux et dangereux" selon le Congrès américain

La façon dont sont disposés certains câbles ne respecteraient pas, aux yeux de la FAA, les normes de sécurité destinées à éviter les courts-circuits, explique le Wall Street Journal. "Dans des circonstances extrêmes, un problème de câblage pourrait conduire les systèmes de contrôle en vol à fortement tirer vers le bas le nez de l'avion", comme lors des deux accidents mortels sur des 737 MAX des compagnies Lion Air puis Ethiopian Airlines, écrit le quotidien. Le régulateur pourrait, selon le Wall Street Journal, encore revoir sa décision après des discussions en interne ou en fonction de nouvelles données transmises par Boeing.

Des "discussions constantes"

Dans un message transmis à l'AFP, la FAA affirme pour sa part qu'elle "continue à échanger avec Boeing" sur ce problème de câblage. Le feu vert sera donné "seulement quand la FAA estimera que tous les problèmes de sécurité auront été réglés", ajoute le régulateur. L'ensemble de la flotte de 737 MAX a été interdite de vol dans le monde quelques jours après l'accident d'un Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines qui a provoqué la mort de ses 157 occupants, le 10 mars 2019. Comme dans le crash de Lion Air en Indonésie en octobre 2018, qui avait fait 189 morts, c'est le système anti-décrochage MCAS qui avait été mis en cause.

>> A lire aussi - Ryanair va commercialiser des vols en Boeing 737 Max, mais on pourra refuser d’y monter

Boeing a

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment Romans-sur-Isère a fait baisser l'absentéisme de ses agents
Perp, Madelin : faut-il transférer son ancien produit d’épargne retraite sur un PER ?
Un parieur sportif bat le record de gains sur Winamax
La Fed va injecter un montant colossal dans le marché monétaire, face au coronavirus
Faut-il limiter le droit de grève et renforcer le service minimum ?