La bourse est fermée

Boeing 737 Max : le régulateur américain refuse de donner une date de remise en service

La sécurité érigée en priorité. Stephen Dickson est devenu, ce lundi, le 18e administrateur de la FAA, le régulateur américain. À cette occasion, il a commenté la situation du 737 MAX de Boeing, cloué au sol depuis le mois de mars dernier, après avoir été mis en cause dans deux crashs, celui de Lion Air et d’Ehtiopian Airlines. L’ex-vice-président des opérations de vol pour Delta Air Lines s’est ainsi refusé à donner un calendrier pour un retour du bimoteur dans les airs. Cité par ABC, le patron du régulateur américain a déclaré vouloir "être absolument clair sur le fait que la sécurité est le maître mot de la FAA et sa plus grande priorité" avant d’ajouter que "cet avion [le 737 MAX NDLR] ne reprendra pas les vols commerciaux tant que je ne serais pas absolument sûr qu’il est sans danger".

"Pour le moment, toute une flotte d’avions, fabriqués aux États-Unis, est clouée au sol en raison de deux accidents tragiques", a poursuivi Dickson avant d’affirmer : "Mon cœur et mes prières vont aux familles de ceux qui ont péri en Indonésie et en Éthiopie". Le Wall Street Journal et le New York Times ont récemment pointé des failles dans le processus de certification de la FAA, notamment concernant le 737 MAX. Des accusations réfutées par l’institution.

Des avions lancés il y a 54 ans remis en service

Stephen Dickson s’est ainsi refusé à donner un calendrier pour un retour du 737 MAX dans l’espace aérien international. En attendant, les compagnies touchées par l’immobilisation de l’avion-star de Boeing tentent de trouver de nouvelles solutions pour limiter leurs pertes. Selon CNBC, plusieurs d’entre elles se sont résolues à remettre en marche les anciens 737-200 de Boeing. Des avions lancés sur le marché il y a 54 ans, avant d’être progressivement abandonnés à partir de la fin des années 80. Considéré comme fonctionnel et sécurisé, l’engin a notamment été remis en service par la compagnie canadienne Sunwing Airlines.

⋙ A lire : L'explosion d'un moteur de Boeing 787 cause une belle

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boeing 737 MAX : le régulateur américain refuse de donner une date de remise en service
Boeing 737 Max : le responsable du programme jette l'éponge
Les gros soucis de Ryanair à cause du Boeing 737 MAX
Le Boeing 737 Max ne devrait pas revoler avant un an
Départ du responsable du programme Boeing 737, dont le MAX