La bourse est fermée

Boeing : moins de commandes que prévu avec Emirates

Déception pour Boeing. Si Emirates a officialisé mercredi une commande ferme de 30 Boeing 787-9 pour un montant de 8,8 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros), cela se traduit par une réduction de précédents engagements de cette compagnie aérienne de Dubaï. Emirates s'était engagé à acheter 156 exemplaires du futur long-courrier de Boeing 777X et avait signé un accord de principe pour l'achat de 40 Boeing 787-10 Dreamliner. L'accord annoncé mercredi réduit le nombre de 777X commandés à 126 et modifie le second engagement. "Emirates a réduit sa commande de 156 777X à 126 et les a remplacés par des Dreamliner", a déclaré le président de la plus grande compagnie aérienne du Moyen-Orient, Tim Clark, au salon aéronautique Dubai Air Show.

"Dans le cadre de cet accord, Emirates (...) a exercé des droits de substitution", a expliqué Boeing dans un communiqué. Le géant américain s'est toutefois réjoui qu'Emirates reste le plus gros client de 777X avec "126 avions en commande et 155 en service à l'heure actuelle". En septembre, Boeing a rencontré des problèmes techniques lors des tests du 777X avec des inspecteurs de l'agence fédérale de l'aviation (FAA) américaine, selon des sources concordantes. Cet incident a été un nouveau coup dur pour le 777X, dont le premier vol d'essai prévu initialement cet été a été repoussé à début 2020 en raison des problèmes survenus lors des tests du nouveau moteur GE9X de General Electric.

>> A lire aussi - Boeing va devoir revoir les moteurs de ses 737

Ce gros porteur, qui doit transporter entre 400 et 425 passagers, est censé concurrencer l'A350 de l'avionneur européen Airbus. Lundi, Emirates a annoncé une commande ferme de 16 milliards de dollars (14,4 milliards d'euros) pour l'achat de 50 Airbus A350-900, avion gros-porteurs pouvant transporter 314 passagers.

>> A lire aussi Boeing décroche un gros contrat pour des 737MAX 8

Le réseau d'Emirates, qui a annoncé début novembre avoir presque triplé ses bénéfices semestriels, comprend plus de 150

(...) Cliquez ici pour voir la suite