Marchés français ouverture 4 h 55 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 109,12
    +90,79 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,1920
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 799,93
    +241,34 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    31 562,06
    -1 114,09 (-3,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    933,42
    -36,46 (-3,76 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Boeing : la livraison des 737 MAX reprend après un mois d'immobilisation

·1 min de lecture

Les affaires repartent chez Boeing. Le constructeur américain a confirmé mercredi avoir recommencé à livrer des 737 MAX à ses clients après avoir réglé un problème électrique qui avait conduit à l'immobilisation de certains exemplaires début avril. Boeing n'a pas souhaité fournir plus de détails.

Le régulateur américain de l'aviation (FAA) avait donné son feu vert la semaine dernière aux mesures préconisées par Boeing pour régler un problème électrique repéré dans le cockpit. Ce dernier avait incité le constructeur à demander début avril à plusieurs compagnies d'immobiliser leurs 737 MAX, un peu plus d'une centaine au total, le temps de trouver une solution.

>> A lire aussi - Boeing va désormais devoir inspecter tous ses anciens 737

American Airlines et United Airlines ont déjà commencé à refaire voler certains de leurs 737 MAX, ont indiqué mercredi des porte-paroles. Southwest a de son côté expliqué "être en train de procéder aux travaux requis" pour se mettre en conformité. Aucun des 32 appareils concernés n'est encore retourné dans le ciel.

Le géant américain de l'aéronautique avait informé la FAA début avril avoir découvert, lors d'un contrôle de routine, un problème au niveau du système d'alimentation électrique d'une unité de contrôle d'alimentation de secours dans le cockpit. Des contrôles ont par la suite montré que le problème, lié à un changement de conception en 2019, pouvait aussi impliquer un panneau de disjoncteur et le tableau de bord principal. Aucun incident (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le patron des oléoducs Colonial Pipeline a dû verser une énorme rançon après une cyberattaque
La culture, ce non-essentiel si indispensable
Tout savoir sur les cypherpunks, les créateurs du Bitcoin : au programme de la newsletter 21 Millions
Affaire Adidas - Crédit Lyonnais : Bernard Tapie obtient que la CJUE examine la légalité de la vente
Porté par l’inflation, l’or teste un seuil clé : le conseil Bourse du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles