Marchés français ouverture 22 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 448,01
    +467,80 (+1,61 %)
     
  • BTC-EUR

    38 150,28
    +736,09 (+1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    920,93
    -12,21 (-1,31 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Boeing immobilise une centaine d'avion après une spectaculaire panne de moteur

·2 min de lecture

Au lendemain d'un spectaculaire incendie de réacteur sur un Boeing 777 de la compagnie United Airlines, le constructeur aéronautique américain a demandé l'immobilisation au sol de 128 de ses avions commerciaux de même type dans le monde entier, dimanche 21 février. Après l'annonce par l'autorité fédérale américaine de régulation de l'aviation (FAA) d'inspections supplémentaires sur certains Boeing 777, United Airlines, la compagnie victime de l'incident, les deux principales compagnies japonaises, JAL et ANA, et Korean Air, la plus grande compagnie aérienne de Corée du Sud, ont cloué au sol leurs appareils dotés d'un moteur similaire à celui qui a causé problème.

L'Office national des transports et de la sécurité des États-Unis enquête également sur l'incident qui a eu lieu au-dessus du Colorado, et au cours duquel personne n'a été blessé. "Pendant que l'enquête est en cours, nous avons recommandé de suspendre les opérations des 69 avions 777 en service et des 59 avions en stock équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000-112", a déclaré Boeing dans un communiqué. United a déclaré qu'il avait volontairement retiré 24 Boeing 777 du service et s'attendait à ce que "seul un petit nombre de clients soit incommodé".

>> A lire aussi - Plus de 200 Boeing 787 vont être inspectés après la découverte de nouveaux problèmes

Japan Airlines (JAL) et All Nippon Airways (ANA) ont annoncé avoir immobilisé au sol respectivement 13 et 19 avions équipés de moteurs PW4000, mais avoir évité les annulations de vol en utilisant d'autres appareils. Le ministère japonais des Transports a déclaré qu'il avait ordonné des inspections plus strictes du moteur après qu'un avion JAL 777 volant de l'aéroport de Tokyo Haneda à Naha, sur l'île d'Okinawa, ait eu des problèmes avec "un moteur de la même famille" en décembre. Quant à Korean Air, elle a déclaré avoir immobilisé au sol ses six Boeing 777 équipés de moteurs PW4000 actuellement en service.

Un Boeing 777-220 de la compagnie United Airlines, qui venait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Covid-19 a eu moins d'impact sur les dividendes que la crise de 2008
Victime d'un incendie, l'ancien yacht de Bernard Tapie a coulé
Axa condamné à indemniser un restaurateur de l'Essonne
Boeing 777X : une première livraison encore repoussée
Pas de sanction contre C8 après la promotion de Skyline chez Cyril Hanouna