La bourse ferme dans 5 h 12 min
  • CAC 40

    6 341,30
    +42,66 (+0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0718
    +0,0033 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 845,80
    -0,50 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    27 244,07
    -720,23 (-2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,55
    -31,45 (-4,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,29
    +0,96 (+0,87 %)
     
  • DAX

    14 085,05
    +77,12 (+0,55 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,33
    +9,58 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2616
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Boeing : la date de livraison du 777x à nouveau repoussée

Boeing a annoncé mercredi 27 avril que les premières livraisons du 777X, le plus gros bi-réacteur au monde, étaient encore repoussées, à 2025, ce qui va se traduire par des coûts additionnels de 1,5 milliard de dollars dans ses comptes. Les premières livraisons de la version passagers du 777X, un programme lancé en 2013, étaient initialement prévues en 2020 mais ont été repoussées à plusieurs reprises. Après une nouvelle mise à jour début 2021, elles étaient attendues fin 2023. Mais le groupe a actualisé son évaluation "du temps nécessaire pour satisfaire aux exigences de certification", a indiqué le patron de l'entreprise, Dave Calhoun, dans une lettre aux employés consultée par l'AFP.

Le groupe va en conséquence suspendre la production, au moins jusqu'en 2023, ce qui va entraîner des coûts anormaux d'environ 1,5 milliard de dollars à partir du deuxième trimestre. Le groupe a par ailleurs enregistré au premier trimestre une charge de 660 millions de dollars pour l'avion destiné au président américain Air Force One pour prendre en compte des coûts plus élevés chez les fournisseurs, des coûts supplémentaires pour finaliser les exigences techniques ainsi que des retards, précise Boeing.

Le constructeur a également comptabilisé une charge de 367 millions de dollars pour le programme de l'avion d'entraînement militaire T-7 Red Hawk, principalement en raison de renégociations avec des fournisseurs affectés par les problèmes de chaînes d'approvisionnement, le Covid-19 et l'inflation. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chaussures et bottes de sécurité Made in France
Porté par le spatial, le chiffre d’affaire de Thales progresse
CAC 40 : la prudence est de mise avec une avalanche de résultats trimestriels
Samsung Electronics : un chiffre d'affaires record, dopé par la demande en puces et en smartphones
Quatre Rafale d'occasion pourraient être achetés par l'Inde pour son nouveau porte-avions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles