La bourse ferme dans 1 h 51 min
  • CAC 40

    6 198,08
    +13,98 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 971,79
    +4,80 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    33 762,83
    +85,56 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 738,40
    -9,20 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    53 743,70
    +756,44 (+1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,00
    +8,22 (+0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,47
    +1,29 (+2,14 %)
     
  • DAX

    15 216,62
    -17,74 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 908,73
    +18,24 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 002,52
    +6,42 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    4 144,31
    +2,72 (+0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3786
    +0,0034 (+0,25 %)
     

Boeing abattu : le Canada et l’Ukraine indignés par le rapport de l’Iran, qui cherche “à cacher les vraies causes”

·1 min de lecture

La Canada et l'Ukraine sont pour le moins remontés contre l'Iran, plus d'un an après le drame humain du Boeing d'Ukraine International Airlines (UIA) abattu dans le pays. Le rapport final de Téhéran sur cette catastrophe, qui blanchit la chaîne de commandement militaire, a été immédiatement rejeté par Kiev et Ottawa. L'Ukraine a dénoncé une "tentative cynique de cacher les vraies causes" du drame. Et le Canada, qui a perdu 85 citoyens et résidents permanents, a fustigé un rapport qui "semble incomplet et ne contient ni faits ni preuves tangibles".

Les 176 personnes à bord du vol PS-752 Téhéran-Kiev de la compagnie aérienne Ukraine International Airlines (UIA) - en majorité des Iraniens et des Canadiens, pour beaucoup binationaux - ont péri dans ce drame pour lequel le Canada et l'Ukraine ne cessent de demander des comptes à Téhéran. A l'issue d'un rapport en anglais de plus de 145 pages, l'Organisation de l'aviation civile iranienne (CAO) consacre deux paragraphes aux "causes de l'accident et (aux) facteurs y ayant contribué".

>> A lire aussi - L'armée iranienne peut-elle vraiment menacer les États-Unis ?

Le premier indique ce qui est déjà connu, à savoir que deux missiles tirés "par la défense aérienne" ont provoqué "l'écrasement de l'avion et son explosion immédiate au sol". "Les mesures de prévention et les autres strates de protection dans le système de gestion des risques se sont avérées inefficaces à cause d'une erreur non prévue dans l'identification des menaces et au bout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour détrôner Herta, Fleury Michon va miser sur le jambon bon marché
Ubisoft, une opportunité d’achat à long terme ? : le conseil Bourse du jour
L'Etat empoche le pactole avec son premier bitcoin vendu aux enchères
Amazon enregistre une forte baisse de sa part de marché en France
Avion de combat européen du futur (SCAF) : pour Airbus, il faut “faire vite" avant les élections en Allemagne