La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 792,74
    +1 470,66 (+4,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Boeing 787 Dreamliner : des problèmes de fabrication identifiés sur le nez de l’appareil

·1 min de lecture

Des problèmes de fabrication qui viennent s'ajouter à d'autres pour Boeing. Ce mardi 13 juillet, le constructeur a annoncé réduire la cadence de production de ses Boeing 787 Dreamliner. "La production des 787 sera temporairement inférieure à cinq par mois, a indiqué le groupe mardi dans un communiqué, précisant que "Boeing anticipe désormais la livraison de moins de la moitié des 787 présents à l'inventaire cette année". Boeing avait déjà révélé en septembre avoir découvert plusieurs vices de fabrication sur le raccord d'une portion du fuselage du 787 puis sur le stabilisateur horizontal.

L'avionneur avait alors suspendu les livraisons entre novembre et mars. En mai, le constructeur avait de nouveau interrompu les livraisons de son long-courrier, le temps de transmettre au régulateur de l'aviation aux Etats-Unis, la FAA, des informations complémentaires à la suite de problèmes de production. "Nous continuerons à prendre le temps nécessaire pour nous assurer que les avions Boeing respectent les standards les plus élevés avant la livraison", poursuit le groupe dans son communiqué.

>> A lire aussi - Ryanair va recruter des milliers de pilotes pour ses Boeing 737 MAX

La sécurité des appareils de Boeing est surveillée de près suite à deux crashs de son actuel avion-vedette, le 737 MAX. Lancé en 2017, l'appareil a été victime de deux accidents rapprochés en 2018 et 2019, qui ont fait 346 morts, en raison notamment d'un défaut du logiciel de commandes de vol MCAS. Il a été cloué au sol (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sanofi devient sponsor premium des JO de Paris 2024, les recettes bondissent !
L'UE songe à de "plus fortes" sanctions économiques contre le Bélarus
Transports : "Les besoins d’investissements concernent d'abord l'entretien des réseaux"
Cette saisie record de cryptomonnaie réalisée par la police de Londres
Droits voisins : l'Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d'euros à Google

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles