La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 015,10
    -124,15 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,62
    -76,52 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,28 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0763
    -0,0073 (-0,68 %)
     
  • Gold future

    1 981,00
    -14,90 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 559,03
    -8,89 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    597,33
    -21,06 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,20
    -0,76 (-1,09 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,16 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 405,45
    -94,15 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 385,25
    -34,36 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 915,68
    -133,96 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2232
    -0,0057 (-0,46 %)
     

Boeing 777X, l’avion aux ailes repliables attendu pour 2025

Boeing

Le Boeing 777 est un avion long-courrier qui est entré en service en 1995. Très apprécié des pilotes, cet avion existe en différentes variantes. La dernière est le Boeing le 777X qui devrait entrer en service en 2025 après quelques années de retard sur le calendrier initial.

Le Boeing 777X est l’avion de tous les superlatifs. Il sera l’avion le plus long du monde avec une longueur de 77 mètres. Il sera équipé de deux moteurs GE9X, le plus imposant du moment avec un diamètre de 3,40 mètres. Mais surtout l’extrémité de ses ailes sera repliable. Une première sur un avion civil. Son envergure de 65 mètres au sol (ce qui est l’envergure des Boeing 777 actuels) passera à 72 mètres en vol.

Il aura fallu six ans à l’équipementier allemand Liebherr-Aerospace pour mettre au point ce mécanisme dans son usine de Lindenberg à l’Est du lac de Constance en Allemagne. L’extrémité des ailes du Boeing 777X pourront se déployer ou se replier au sol en seulement dix secondes grâce à des vérins actionnés depuis le cockpit par les pilotes. En vol, son fonctionnement sera évidemment impossible.

Le fait d’avoir des ailes plus longues va engendrer une meilleure portance de l’avion et une diminution de la consommation de carburant. Une donnée essentielle pour les compagnies aériennes et pour l’environnement. Au sol, une fois ses ailes repliées, son envergure réduite de 7 m lui permettra de circuler normalement sur les taxiways et de stationner aux emplacements habituels comme n’importe quel autre avion. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment Airbus conserve sa place de leader face à Boeing
Bourse : le CAC 40 vigilant à l'inflation aux Etats-Unis, LVMH à surveiller
Dividendes : 2023 sera (encore) une belle année pour les actionnaires des entreprises européennes
Greenwashing : une enquête vise TotalEnergies pour pratiques commerciales trompeuses
Tesla rassure, sa descente aux enfers est derrière nous ? Le conseil Bourse