Marchés français ouverture 6 h 54 min

Des Boeing 737 NG cloués au sol dans le monde entier après la découverte de fissures

Business Insider

La compagnie aérienne indonésienne Lion air a signalé avoir trouvé des fissures sur le "pickle fork" de deux Boeing 737, cette partie de l'avion permettant de lier les ailes au fuselage et censée gérer les contraintes et les forces aérodynamiques, selon le Sydney Morning Herald. Une découverte effectuée alors que les avions n'avaient pas encore atteint la durée de service nécessaire à une inspection obligatoire. 

C'est en septembre dernier que Boeing a découvert pour la première fois qu'un composant de certains avions montrait des signes de dommages dus à la tension plus tôt que prévu, ce qui a amené l'agence américaine de l'aviation (FAA) à ordonner aux compagnies aériennes d'inspecter les 737 Next Generation, ou 737 "NG", qui avaient effectué un certain nombre de vols. L'ordre exigeait que les 737 NG ayant volés plus de 30 000 fois soient inspectés dans la semaine, et que les avions ayant effectué plus de 22 600 vols soient inspectés au cours des 1 000 vols suivants. Mais, selon le Sydney Morning Herald, les deux avions de Lion Air ont effectué moins de 22 000 vols.

On estime qu'une cinquantaine de 737 ont été immobilisés dans le monde entier

Ce problème de fissures avait déjà amené la compagnie aérienne australienne Qantas à immobiliser au sol trois de ses avions pour réparation après avoir trouvé les mêmes fissures. Quant aux compagnies aériennes sud-coréennes, elles ont immobilisé au sol neuf de leurs avions à réaction après cette découverte, a rapporté Reuters. D'après l'AFP, jusqu'à 50 de ces avions ont été cloués au sol dans le monde entier. Boeing, les organismes de réglementation et les compagnies aériennes soutiennent qu'il n'y a aucun risque pour la sécurité. Les avions sont conçus pour voler même…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : L'immobilisation des 737 MAX pèse lourd sur les résultats de Boeing

Aussi sur Business Insider