Marchés français ouverture 39 min
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,1937
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    26 746,75
    +77,00 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    14 961,95
    -125,62 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    348,09
    -22,42 (-6,05 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     

Boeing 737 MAX : la Chine maintient l’interdiction de vol, malgré le feu vert des Etats-Unis

·2 min de lecture

Malgré ses efforts sur son modèle phare 737 MAX, Boeing va devoir prendre son mal en patience, outre-Pacifique, alors que la Chine maintient l'interdiction de vol pour cet avion. Et ce, alors que l'Agence de l'aviation américaine (FAA) a pourtant autorisé mercredi le 737 MAX à voler de nouveau, après 20 mois d'immobilisation au sol à la suite de deux crashs ayant fait 346 morts en l'espace de cinq mois. Plusieurs modifications devront toutefois être effectuées sur les Boeing 737 MAX avant qu'ils ne puissent être remis en service. Les pilotes devront par ailleurs suivre une nouvelle formation avant de reprendre les commandes de ces appareils dans le ciel américain.

Le régulateur chinois du transport aérien (CAAC) a ordonné dès mars 2019 aux compagnies du pays de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8, au lendemain d'un crash d'un appareil d'Ethiopian Airlines. Le géant asiatique avait été le premier pays au monde à prendre une telle décision. Leur utilisation en Chine ne pourra reprendre qu'une fois "les conclusions des enquêtes sur les deux accidents [impliquant des Boeing 737 MAX] établies", a décidé le régulateur chinois, cité par la télévision publique CCTV.

>> A lire aussi - Boeing : la demande d’avions de la Chine encore plus massive que prévu ?

Le CAAC pose également comme conditions préalables une formation "complète et efficace" des pilotes, ainsi que des modifications techniques sur les appareils pour garantir la sécurité des vols. En l'état, il n'y a "aucun calendrier fixé" pour le retour des Boeing 737 MAX dans le ciel chinois, précise le régulateur. La Chine fait de la sécurité une priorité en raison de la taille de son immense marché.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés

Sur fond d'explosion du trafic aérien, nourri par une classe moyenne en plein essor, le pays asiatique devrait ainsi devenir vers le milieu des années 2020 le premier marché aéronautique devant les Etats-Unis. En octobre, le directeur de la CAAC, Feng Zhenglin, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Société de libre partenariat : définition, création et fiscalité
SFR fait le plein d’abonnés mobile et fixe, la croissance d’Altice accélère
Des vaccins expérimentaux anti- Covid-19 déjà massivement inoculés en Chine
Veolia salue le blocage en justice du dispositif de Suez sur son activité eau
Un Castorama forcé à la fermeture près de Montpellier