La bourse est fermée

Boeing : le 737 MAX aurait d'autres défauts de conception

Le logiciel anti-décrochage du Boeing 737 MAX n’était pas le seul problème de l’appareil. C’est ce qu’indique un audit interne, révélé par le New York Times. L’étude a été menée par le constructeur américain durant le mois de décembre à la demande de la Federal Aviation Administration (FAA). Elle a révélé un nouveau défaut dans la construction de l’ex-avion star de Boeing : deux faisceaux de câbles, qui permettent de contrôler la queue de l’appareil, sont trop proches l’un de l’autre. Problème : cette malfaçon peut provoquer un court-circuit et entraîner le crash de l’avion si le pilote de réagit pas correctement.

Ces révélations interviennent alors que Boeing cherche à faire revoler son bi-moteur, cloué au sol depuis le mois de mars 2019, après avoir été mis en cause dans les drames de Lion Air et Ethiopian Airlines. Boeing, qui doit encore approfondir ses recherches, doit désormais déterminer si la menace de crash est réelle. Si tel est le cas, plus de 800 bimoteurs devront être modifiés. Des ajustements relativement simples, tente de rassurer le constructeur, mais cette révélation tombe très mal.

Répondre aux exigences

Celui qui est désormais le numéro 2 de l’aviation mondiale, derrière Airbus, a en effet dû suspendre la production du 737 MAX ce mois-ci, alors que la crise du bimoteur plombe ses comptes. Pire, Boeing pourrait également devoir vérifier ses 737 NG, le modèle précédant le MAX, pour déterminer s’il l’avion souffre du même problème. 6.800 exemplaires de cet appareil sont actuellement en service.

>> A lire aussi - Boeing 737 MAX : pas de remboursement de billets pour Ryanair

Dans un communiqué, Gordon Johndroe, le porte-parole de Boeing, a indiqué "qu'il serait prématuré de spéculer sur la question de savoir si cette analyse entraînera des modifications de conception". "Notre priorité absolue est de garantir que le 737 Max répond à toutes les exigences réglementaires et de sécurité avant sa remise en service", a-t-il précisé.

Boeing est régulièrement accusé

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme des retraites : nouveau round de négociations dans un climat tendu
Ces frais bancaires qui augmentent (encore) en 2020
Un groupe chinois va venir concurrencer Uber et Kapten à Paris
Quand allez-vous bénéficier de la baisse de l'impôt sur le revenu ? Dans quelles villes pouvez-vous acheter un 50 m2 pour 160.000 euros ? Le flash éco du jour
Les prix de l’essence toujours en hausse