Publicité
La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    7 638,86
    +104,34 (+1,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 901,30
    +74,06 (+1,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0894
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 408,40
    +9,30 (+0,39 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 821,41
    +408,76 (+0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,01
    -16,33 (-1,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    -0,18 (-0,22 %)
     
  • DAX

    18 426,85
    +254,92 (+1,40 %)
     
  • FTSE 100

    8 220,08
    +64,36 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2938
    +0,0029 (+0,22 %)
     

Boeing évite le procès mais va être placé sous surveillance

Anna Zvereva/Wikimedia Commons

Le procès est trop risqué pour Boeing ! C'est en tout ce cas ce que considère le ministère américain de la Justice, qui compte proposer à l'avionneur américain un nouvel accord de poursuites différées (DPA), a appris le New York Times. Mais avec nomination d'un superviseur indépendant. Le quotidien new-yorkais, faisant référence à des sources proches des discussions, rapporte qu'après un «intense débat interne, de hauts responsables du ministère paraissent avoir conclu que poursuivre Boeing serait trop risqué juridiquement».

Ils «considèrent que la nomination d'un superviseur indépendant est une façon plus rapide et plus efficace de s'assurer» que Boeing améliore ses processus de production et de contrôle de qualité, poursuit le journal. Le ministère a prévenu mi-mai d'un risque de poursuites pénales contre l'avionneur pour non-respect d'un accord conclu le 7 janvier 2021 après le crash de deux 737 MAX 8, ayant fait 346 morts. Boeing a officiellement contesté ces conclusions mi-juin.

Le ministère doit désormais se positionner. Il s'est engagé à faire connaître, au plus tard le 7 juillet, sa décision au juge fédéral du Texas chargé de cette affaire. Accusé de fraude dans le processus de certification du 737 MAX - son avion vedette -, Boeing avait accepté en 2021 de payer 2,5 milliards de dollars et s'était engagé, entre autres, à renforcer son programme de conformité. Il prévoyait une mise à l'épreuve de trois ans.

Mais l'avionneur multiplie, surtout depuis début 2023, les problèmes (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sony : le géant rachète le catalogue musical de Queen pour plus d’un milliard de dollars
Miniso : le Hema chinois débarque sur les Champs-Élysées avec ses mini prix
Faire le choix d’emballages en cartons recyclés recyclables et sur-mesure
Bourse : le CAC 40 sur la défensive, la croissance de l’économie française déçoit
Thales visé par la justice, soupçons de corruption pour la vente de sous-marins