Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 769,43
    -714,71 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 406,11
    -11,77 (-0,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

BNP Paribas et Société générale se font damer le pion par Crédit agricole : le conseil Bourse

HJBC/Adobe Stock

BNP Paribas et Société générale ont été à la peine en Bourse ces derniers temps. En l’espace de trois mois, l’action de la banque au logo rouge et noir a fondu de 15%, tandis que celle de la banque de la rue d’Antin a perdu 7%. A contrario, Crédit agricole s’est distinguée de ses deux grandes concurrentes, en grappillant 2% sur la période. Ces fortunes contrastées ont été correctement anticipées par Momentum, la lettre d’investissement premium de Capital sur la Bourse. En effet, notre équipe a été ces derniers temps prudente à bon escient sur les perspectives des actions BNP Paribas et Société générale, tandis que Crédit agricole nous paraissait la valeur bancaire française à privilégier (parmi les principaux poids lourds cotés du secteur).

Sur le trimestre écoulé, Société Générale a vu ses profits divisés par cinq, sur fond de dépréciations, et compte tenu d'une provision pour impôts différés d'actifs, relève eToro. Fin novembre, Alphavalue dénonçait de son côté des résultats trimestriels très inférieurs à ses attentes et une rentabilité sous la pression de «vents contraires à court terme». Le bureau d'analyse, qui a noté entre autres des éléments négatifs exceptionnels (dépréciations sur les activités Afrique, Méditerranée et Outre-mer), a averti que la nouvelle direction de Société générale pourrait mettre du temps à atteindre ses cibles d'efficacité et de capital. La baisse des revenus de Société générale a été plus forte que prévu, avec notamment un plongeon (-16%) plus marqué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La reprise par Italpizza, quelles conséquences pour les salariés de l'usine Buitoni de Nestlé ?
CAC 40 : la Bourse attend au tournant les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, Clariane dans la tourmente
Louer son smartphone, est-ce que ça vaut le coup ?
Tesla : des salariés suédois débrayent, vers une grève générale chez le constructeur ?
Pizzas contaminées : Nestlé en passe de «se débarrasser» de l'usine Buitoni de Caudry