La bourse ferme dans 1 h 28 min
  • CAC 40

    6 723,24
    +54,27 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,28
    +27,84 (+0,71 %)
     
  • Dow Jones

    33 716,96
    -135,57 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0379
    +0,0044 (+0,43 %)
     
  • Gold future

    1 769,00
    +5,30 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    16 242,36
    +326,99 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,06
    -0,64 (-0,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,55
    +2,35 (+3,01 %)
     
  • DAX

    14 387,79
    +32,34 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 583,22
    +71,22 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 000,30
    +16,52 (+0,15 %)
     
  • S&P 500

    3 948,40
    -9,23 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,1985
    +0,0035 (+0,29 %)
     

BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole… les actions des banques menacées par la récession ? Le conseil Bourse

Loïs Larges

Les actions des banques vacillent à la Bourse de Paris et sur les marchés financiers européens. Entre le creux majeur de fin octobre 2020 et le pic précédant l’invasion de l’Ukraine, le secteur avait eu le vent en poupe, bénéficiant d’un rattrapage spectaculaire après de longues années de contre-performance. Il faut dire que depuis la crise financière de 2008, les banques avaient souffert des pressions sur les taux à long terme (négatives pour leurs marges), de la chute mécanique de leur rentabilité des fonds propres (les fonds propres ayant explosé du fait des nouvelles exigences de la réglementation) et d’une croissance poussive de leur activité (émergence de nouveaux acteurs, etc.).

“Avec un bilan dérisqué, la perspective d’une remontée de la rentabilité grâce à la hausse des taux à long terme, une valorisation en Bourse très attractive et la perspective de rachats de titres (ce qui est positif pour l’actionnaire, NDLR), les actions des banques cochaient toutes les cases. Et cet été encore, le secteur bancaire a surperformé le marché d’actions dans son ensemble”, relève Catherine Garrigues, directrice de la stratégie d’investissement Conviction Actions européennes chez Allianz Global Investors.

Las, “l’humeur des investisseurs s’est grippée, depuis la rentrée de septembre, entre les avertissements sur résultats qui s’enchaînent pour de nombreuses sociétés cotées et le spectre d’une récession significative en 2023”, avertit l’experte. Les banques “vont devoir composer avec les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Porsche (Volkswagen) s’apprête à signer une introduction en Bourse historique : le conseil du jour
Superprofits : le très beau cadeau de TotalEnergies à ses actionnaires
Taux, livre Sterling… “après le Japon, la Banque d’Angleterre durcit le ton face à la volatilité”
Face à la pénurie de chauffeurs de bus, la RATP va offrir une prime aux demandeurs d'emploi
TotalEnergies : une ristourne pour les clients qui réduisent leur consommation