Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 141,55
    -448,50 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale… nos banques plongent en Bourse, faut-il s’inquiéter ?

BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale… nos banques plongent en Bourse, faut-il s’inquiéter ?

Crédit agricole, BNP Paribas, Société générale… A la Bourse de Paris, les actions des banques françaises ont lourdement décroché, ces derniers temps. A l’heure où ces lignes sont écrites, en l’espace de seulement un mois, le cours de Bourse de Crédit agricole a perdu près de 8%, celui de Société générale 12% et celui de BNP Paribas 14% ! Globalement, les pôles de banque de détail de nos établissements financiers, qui prêtent beaucoup à taux fixes, ont souffert de la remontée des taux de la BCE, qui se traduit par un renchérissement du financement des banques. La dégradation de la croissance économique mondiale a aussi eu un impact sur l’activité des établissements financiers.

BNP Paribas a fortement déçu ses actionnaires avec ses comptes du quatrième trimestre, le résultat avant impôts étant ressorti inférieur de près de 9% au consensus des analystes financiers. La hausse des charges et du coût du risque a pesé sur les comptes. BNP Paribas a bien décidé de relever de 18% son dividende par action (ce qui porte à près de 8,5% le rendement annuel du coupon) et de racheter ses propres actions à hauteur de plus d’un milliard d’euros (ce qui dopera le bénéfice par action, une fois les titres annulés), mais ces mesures ne suffisent visiblement pas à redonner le sourire aux actionnaires.

BNP Paribas a accusé un quatrième trimestre «inquiétant», plombé par un déficit de chiffre d'affaires lié aux pôles BFI (banque de financement et d'investissement) et IPS (protection, épargne, investissement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fed et BCE : «la séquence de hausse des taux est terminée, que faut-il attendre désormais ?»
Bourse : «l’Indonésie est dans le radar des investisseurs en actions»
«Nous ne pouvons plus vendre de lunettes avec le tiers payant» : après les vols de données, les opticiens sont en difficulté
Bourse : CAC 40, LVMH, Hermès, Dior, Renault, Carrefour, Total… au programme de Momentum
L'animateur Pascal Bataille dévoile le salaire astronomique qu’il gagnait chez TF1