La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 320,85
    +283,17 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    11 571,44
    +209,58 (+1,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 490,53
    +382,88 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0166
    -0,0019 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    21 643,58
    +56,92 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    20 556,00
    +588,93 (+2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,63
    +11,31 (+2,55 %)
     
  • S&P 500

    3 892,35
    +47,27 (+1,23 %)
     

BMW Série 2 : le retour de la vraie BMW

ESSAI – Un coupé, avec une architecture de propulsion et un six-cylindres en ligne, voilà la recette traditionnelle du plaisir chez BMW. C’est celle de la nouvelle Série 2, qui ravira tous les fidèles qui considèrent que leur marque fétiche s’éloigne par ailleurs du droit chemin. Nous avons essayé cette dernière génération sur les routes du Tour Auto.

Avec une histoire riche de modèles au caractère marqué, BMW s’est attiré tout naturellement une frange de fidèles totalement voués à une longue tradition. Et les fanatiques, justement, ont souvent tordu le nez ces dernières années. Cela passe par un style qui fait débat, avec des calandres au double haricot de plus en plus démesuré comme sur les et . Mais aussi par le lancement de nouveaux modèles, destinés à élargir la clientèle de la marque bavaroise mais dont la philosophie est opposée à ce qui a fait sa réputation. On a cru que le cœur de certains "Béhémistes" fervents allait s’arrêter en 2014, à la présentation de la . En plus d’être un monospace, cette nouvelle auto était de plus la première traction d’une marque farouchement attachée aux roues arrière motrices.

Puis la maladie est devenue contagieuse, touchant la qui, pour sa troisième génération est elle aussi devenue une traction. Ce choix apparaît des plus pragmatiques de la part du constructeur, puisque des études de clientèle ont révélé que la plupart des propriétaires de cette compacte bavaroise ignoraient s’ils avaient dans les mains une traction ou une propulsion! Il n’empêche. Cela laissait craindre aux fanas que le coupé Série 2, archétype de la voiture plaisir, ne suive le même chemin. Qu’ils soient rassurés: la nouvelle génération de ce modèle, qui arrive tout juste, conserve l’architecture historique de la marque, puisqu’elle repose sur la plateforme raccourcie de sa grande sœur la Série 4.

La BMW M240i est une véritable ode au passé de la marque

"Nous ne pouvions pas trahir nos amateurs historiques avec la Série 2", nous confie un porte-parole de BMW. "Au lancement de la dernière Série 1, cette problématique était au cœur des débats. Nous savions que la Série 2 coupé resterait une propulsion, mais nous ne pouvions pas alors le révéler. Finalement, nous avons deux architectures différentes, parfaitement adaptées à la clientèle des modèles respectifs. La traction, au bénéfice de l’habitabilité, [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles