Marchés français ouverture 4 h 27 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 883,88
    -616,17 (-2,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,1737
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    24 093,97
    -5,17 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    36 355,60
    -3 871,17 (-9,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 068,51
    -65,87 (-5,81 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

BMW rêve d'une voiture entièrement recyclable et recyclée

·2 min de lecture

Certains prétendent que la voiture qui pollue le moins est celle que l’on fait durer longtemps. Problème, à ce compte-là, un constructeur ne gagne pas sa vie. Voilà pourquoi BMW réfléchit à la manière de concevoir une auto à partir de matériaux recyclés et recyclables. Son nom ? BMW i Vision Circular, comme dans économie circulaire.

BMW faisait déjà dans le bizarre, voilà qu’il se risque sur l’étrange. Après avoir longuement expérimenté les matériaux recyclables (qu’on gardait loin des regards du client), puis les matières plastiques renforcées de fibres naturelles (qu’on exposait fièrement pour signifier sa conscience écologiste), le constructeur allemand caresse l’ambition de concevoir une auto exclusivement à partir de matériaux renouvelables ou bien issus de la filière du recyclage. Ce qui n’est pas chose aisée, à voir l’étourdissante diversité des matériaux employés dans la construction d’une voiture. A terme, BMW voudrait s’imposer comme “le constructeur d’automobiles premium le plus durable au monde”. Vaste programme.

Dès 2013, BMW osait habiller la planche de bord et les panneaux de portière de sa petite voiture électrique i3 d’une matière plastique d’aspect étonnamment négligé, presque brut, qui laissait voire les fibres de kénaf (une plante proche du jute) noyées dans la résine. De quoi faire léger et solide, en consommant moins de pétrole. Le client pouvait ainsi s’enorgueillir devant ses amis de posséder un véhicule soucieux de réduire sa masse comme son empreinte environnementale. Le comble du chic.

Les fibres végétales remplacent une part des hydrocarbures dans le plastique

L’acceptation par une clientèle très exigeante constitue la frontière ultime pour les plastiques composites à base de fibres naturelles, qui ont déjà rempli les exigences d’endurance et de longévité (résistance aux vibrations, au rayonnement ultra-violet et aux fortes variations de température). Mais puisqu’il est possible de se soucier d’écologie tout en continuant d’apprécier les belles choses, l’aspect frustre du plastique armé de la BMW i3 est contrebalancé par la douceur de ses cuirs (tannés avec des produits naturels, s’il vous plaît) et de ses placages de bois d’eucalyptus à pores ouverts, issu de forêts renouvelables.

Avec son véhicule démonstrateur “i Vision Circular”, BMW veut aller plus loin. On r[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles