La bourse ferme dans 5 h 25 min
  • CAC 40

    6 301,79
    +14,72 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 030,12
    -2,87 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2044
    +0,0063 (+0,53 %)
     
  • Gold future

    1 788,80
    +8,60 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    47 012,90
    +1 185,61 (+2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 288,01
    -103,70 (-7,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,00
    -0,13 (-0,21 %)
     
  • DAX

    15 426,64
    -33,11 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 024,00
    +4,47 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3894
    +0,0055 (+0,39 %)
     

BMW M3 et M4: un six-cylindres de 510 ch à la hauteur du mythe

·2 min de lecture

ESSAI – BMW renouvelle un mythe ! La berline M3, tout comme son dérivé, le coupé M4, entendent démontrer tout le savoir-faire de la division Motorsport du constructeur bavarois. Mission accomplie, avec un six-cylindres de 510 chevaux, fort en caractère.

"Il fallait que la voiture réponde immédiatement au moindre geste au volant, c’est une exigence forte de BMW M pour l’agrément de conduite. Et l'accord entre l’avant et l’arrière doit être impeccable, pour assurer la stabilité à haute vitesse". Joël Vallet prononce ces mots avec un calme olympien, alors que nous filons à plus de 260 km/h sur la piste n°1 du centre d’essai de Ladoux, le plus grand pôle de recherche de Michelin près de Clermont-Ferrand. Soudain, il donne de petits coups de volants secs, pour simuler une manœuvre d’évitement à haute vitesse. La M3 suit la trajectoire sans broncher.

Joël Vallet est essayeur subjectif pour les pneus hautes performances chez Michelin : son rôle est de s’assurer que le ressenti au volant est conforme aux attentes du cahier des charges rédigé par BMW. Le développement du Pilot Sport Cup 2 spécifique dont est chaussée la nouvelle BMW M3 était sa dernière mission. Dans la grande courbe qui suit, toujours à plus de 250 km/h, il déstabilise volontairement l'auto : l’arrière dérive, avant de se remettre gentiment en ligne.

Tout le monde n'a pas les exceptionnels réflexes à haute vitesse de ce pilote émérite, capable de démontrer en quelques manœuvres impressionnantes l'équilibre impeccable de la nouvelle BMW M3. Sur une autre piste à Ladoux, plus sinueuse, il nous est donné le loisir de piloter jusqu'à plus soif avec cette berline de 510 ch et son dérivé coupé la M4. Pour rendre le pilotage accessible, cette sportive bavaroise dispose d'une électronique entièrement paramétrable. La suspension, la réponse moteur et la direction réglables sont aujourd'hui habituelles sur les sportives modernes. La BMW M3 y ajoute un antidérapage programmable selon dix niveaux, laissant plus ou moins de liberté à la dérive du train arrière. Cela permet aux propriétaires de progresser concernant le pilotage de ce qui reste, pour quelques mois encore, une simple propulsion (une version à transmission intégrale arrivera bientôt).

Une BMW M3 aussi à l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi