La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 717,55
    +695,51 (+2,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 386,27
    +132,22 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    27 753,37
    -182,25 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1303
    -0,0019 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    23 788,93
    +130,01 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    50 149,37
    -1 258,62 (-2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 441,76
    +2,88 (+0,20 %)
     
  • S&P 500

    4 587,47
    +74,43 (+1,65 %)
     

Bluehole publie un article de fond consacré au plaidoyer mondial pour la réduction des risques liés au tabac avant la COP9 de la CCLAT de l'OMS

·5 min de lecture

SHENZHEN, Chine, November 17, 2021--(BUSINESS WIRE)--Le principal média chinois dédié au vapotage, Bluehole New Consumption, publie aujourd'hui un article de fond sur le plaidoyer mondial en faveur de la réduction des risques liés au tabac avant la COP9 de la CCLAT de l'OMS, alors que l'atomisation ouvre des perspectives prometteuses en matière de santé et dans d'autres domaines.

Vous trouverez ci-dessous la version intégrale de l'article traduit en français :

La neuvième session de la Conférence des Parties (COP9) à la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est tenue du 8 au 13 novembre 2021. Tout au long de la conférence, les représentants ont débattu des mesures visant à réduire les décès et les maladies associés au tabagisme.

Comme l'a précédemment annoncé le secrétariat de la CCLAT, des éléments probants sur le vapotage et les produits sans combustion seront présentés aux parties lors de la COP9 de cette année, mais aucune décision ne sera prise avant la COP10 en 2023.

La CCLAT de l'OMS est un traité légalement contraignant qui oblige les pays membres - ou Parties - à mettre en œuvre les mesures prescrites, à savoir une réglementation plus rigoureuse de la commercialisation du tabac et une taxation renforcée des produits du tabac, en vue de réduire la consommation de tabac et l'exposition à la fumée du tabac, à la fois du côté de la demande et de l'offre.

En fait, l'OMS a déjà reconnu en 2020 que "le remplacement complet des cigarettes de tabac combustible par des dispositifs électroniques d'administration de nicotine et de substances sans nicotine (EN&NDS) permettait de réduire l'exposition des utilisateurs à de nombreux agents toxiques et cancérigènes présents dans les cigarettes de tabac combustible."

Toutefois, dans la pratique, l'OMS a rejeté les produits à risque réduit, tels que les cigarettes électroniques, en tant que stratégie réelle pour améliorer la santé publique. En revanche, la CCLAT de l'OMS invite ses Parties à appliquer des taxes élevées et des interdictions sur tous les produits du tabac, combustibles ou non. L'OMS demeure sceptique à l'égard des cigarettes électroniques et autres produits à risque réduit, estimant qu'il s'agit d'un outil de l'industrie pour créer une dépendance à la nicotine chez les consommateurs.

En juillet 2021, l'OMS a publié un rapport sur l'épidémie mondiale de tabagisme. Elle y présente pour la première fois des données sur les dispositifs électroniques d'administration de nicotine (ENDS - electronic nicotine delivery systems) et plaide en faveur d'une réglementation de ces dispositifs.

En outre, la COP9 de la CCLAT de l'OMS a suscité davantage d'inquiétudes au niveau mondial quant aux orientations réglementaires biaisées, qui entraveront le potentiel du vapotage en matière de santé publique, évoquant un retour en arrière pour la santé publique mondiale. Ainsi, aux États-Unis, les ventes de cigarettes ont augmenté en 2020 pour la première fois en vingt ans. Les experts en santé publique alertent les démocrates de la Chambre que le vote de la taxe sur le vapotage sans augmenter la taxe sur les cigarettes incitera les fumeurs à revenir au tabac combustible plus nocif.

Une centaine de spécialistes des sciences, des politiques et des pratiques en matière de nicotine du monde entier ont par ailleurs signé une lettre adressée aux Parties à la CCLAT afin d'encourager l'OMS à promouvoir l'inclusion de la réduction des risques liés au tabac dans la CCLAT. Cette lettre soutient que "les cigarettes électroniques sont un moyen de favoriser le sevrage du tabac et que la réduction des risques liés au tabac offre d'importantes possibilités en matière de santé publique".

La Chambre de commerce britannique des Philippines (BCCP) a également encouragé le gouvernement philippin à se joindre au Royaume-Uni et à accepter une approche scientifique pour lutter contre le tabagisme avant la COP9 de la CCLAT de l'OMS.

En tant que défenseur de la réduction des risques liés au tabac, le gouvernement britannique a récemment fait part de son projet d'intégrer les cigarettes électroniques sous licence médicale dans la prescription du NHS dans le but de réduire les taux de tabagisme. Depuis 2014, Public Health England (PHE) a publié une série de rapports consacrés aux derniers constats probants des effets des produits de vapotage sur le sevrage du tabac. L'agence a également conclu que les cigarettes électroniques sont jusqu'à 95 % moins nocives que le tabac combustible.

L'adoption mondiale de produits à risque limité, comme la cigarette électronique, dans l'intérêt de la santé publique, est inéluctable. Selon le professeur David Abrams de l'université de New York, les autorités sanitaires mondiales devraient saisir la "principale opportunité en matière de santé publique ".

Par ailleurs, les acteurs de l'industrie du vapotage étudient également de manière proactive les applications de la technologie de vapotage dans le domaine de la santé et dans d'autres domaines, se muant en entreprises plus étendues de santé et de bien-être par atomisation. Ainsi, la filiale bio-technique américaine de British America Tobacco travaille à la mise au point d'un vaccin potentiel contre la COVID-19, alors que Philip Morris a fait l'acquisition de la société de médicaments inhalés OtiTopic et du fabricant d'inhalateurs pour l'asthme Vectura. Résolu à mettre au point la première plateforme technologique d'atomisation au monde, SMOORE, le plus grand fabricant de produits de vapotage au monde, est également sur le point de lancer ses technologies d'atomisation pour la santé et la beauté début décembre.

Pour lire l'article original, rendez-vous sur : https://www.bluehole.com.cn/news/detail/47508

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211117005671/fr/

Contacts

Frankie Chen
Frankie.chen@smoorecig.com
(86)13530848319

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles