Marchés français ouverture 1 h 39 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 200,73
    +175,27 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,1651
    +0,0032 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    25 708,46
    +298,71 (+1,18 %)
     
  • BTC-EUR

    53 565,61
    -271,36 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 457,29
    +5,66 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

Blue Origin : des salariés dénoncent un environnement "sexiste" et "inapproprié" dans l’entreprise de Jeff Bezos

·1 min de lecture

Dans une lettre ouverte publiée sur un forum de lanceurs d'alerte, une ancienne responsable de la communication de Blue Origin a dénoncé un climat professionnel "sexiste" et "inapproprié".

Un groupe d’employés, actuels et anciens, de Blue Origin, l’entreprise spatiale de Jeff Bezos, a jeté un pavé dans la mare. Ils accusent la société de créer un environnement de travail "sexiste" et de privilégier la "vitesse vertigineuse" à la sécurité, comme l’ont rapporté nos confrères britanniques du Guardian, le 1er octobre.

Dans une lettre ouverte, l’ancienne responsable de la communication de Blue Origin, Alexandra Abrams, ainsi qu'une vingtaine d’autres salariés de l’entreprise – dans laquelle certains ne travaillent plus – dénoncent une culture d’entreprise qui "reflète le pire du monde dans lequel nous vivons actuellement". Les signataires de cette lettre accusatrice appellent à un changement rapide.

Publiée sur le forum de lanceurs d’alerte Lioness, l’auteure de la lettre reconnaît que "les écarts de salaires entre les hommes et les femmes sont courants dans l’industrie spatiale". Pour autant, au sein de Blue Origin, "ils se manifestent également par une marque particulière de sexisme", dénonce-t-elle. "De nombreux hauts dirigeants sont connus pour être systématiquement inappropriés avec les femmes", accuse l’ancienne communicante de la société qui a envoyé Jeff Bezos dans l’espace cet été.

>> A lire aussi - Comment cerner et prévenir le sexisme au travail

"Une impatience croissante" dans le tourisme spatial

Alexandra Abrams et les autres signataires de la lettre ouverte allèguent qu’un haut responsable de la société – dont le personnel est "majoritairement masculin et blanc" – a été signalé à plusieurs reprises pour harcèlement (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Tourisme spatial : l'Américain Jeff Bezos réalise son rêve d'espace

Alstom décroche un gros contrat pour des tramways en Ile-de-France
CAC 40, hydrogène, Atos, EDF, Netflix, Renault… : au programme de la newsletter Momentum
Covid-19 : un médicament oral de Merck bientôt en vente ?
Lourd redressement fiscal pour le patron des casinos Partouche
Squid Game : un Coréen harcelé par téléphone à cause de la série phare de Netflix

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles