La bourse ferme dans 55 min
  • CAC 40

    6 361,46
    +73,13 (+1,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 998,13
    +45,68 (+1,16 %)
     
  • Dow Jones

    34 278,02
    +256,57 (+0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,2143
    +0,0059 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 838,50
    +14,50 (+0,79 %)
     
  • BTC-EUR

    41 659,25
    -350,58 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 409,98
    +51,42 (+3,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,05
    +1,23 (+1,93 %)
     
  • DAX

    15 352,34
    +152,66 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,35
    +65,02 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 349,25
    +224,26 (+1,71 %)
     
  • S&P 500

    4 157,86
    +45,36 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4095
    +0,0044 (+0,31 %)
     

Blue Origin porte plainte après avoir été écarté du programme de la Nasa pour retourner sur la Lune

·1 min de lecture

La société spatiale Blue Origin a déposé lundi une plainte pour protester contre la décision de la Nasa de choisir SpaceX pour construire l'engin d'alunissage qui déposera les prochains astronautes américains sur la Lune. "La Nasa a réalisé une acquisition défectueuse pour son programme" de vaisseau lunaire, "et changé les règles du jeu au dernier moment", a dénoncé la société du milliardaire Jeff Bezos dans une déclaration transmise à l'AFP.

Cette "décision élimine la possibilité de concurrence (...) et ne fait pas que retarder, mais aussi met en danger le retour de l'Amérique sur la Lune", pour le moment annoncé pour 2024, poursuit l'entreprise. "À cause de cela, nous avons déposé une plainte" auprès du Government Accountability Office (GAO), une agence dépendant du Congrès américain.

À lire aussi — La décision de la NASA de choisir SpaceX pour retourner sur la Lune fait polémique

L'Agence spatiale américaine a annoncé il y a un peu plus d'une semaine qu'elle avait choisi pour retourner sur la Lune la société du milliardaire Elon Musk, et sa fusée Starship encore en cours de développement. Un contrat qui s'élève à 2,9 milliards de dollars, soit environ 2,4 milliards d'euros.

Selon Blue Origin, la Nasa a mal jugé les risques induits par le choix de la solution de SpaceX, d'"un véhicule entièrement nouveau" pour lequel "le développement est notoirement difficile", souligne la plainte, dont l'AFP a consulté une copie. Des prototypes de cette fusée sont actuellement à l'essai au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le lancement de la PS5 fait (un peu) plus fort que celui de la PS4, malgré la pénurie
Selon Elon Musk, la Seconde Guerre mondiale est 'insignifiante' à côté des problèmes de logistique de Tesla
iOS 14.5 est disponible, voici les nouveautés intégrées à la dernière mise à jour sur iPhone
Voici le temps nécessaire pour être exposé au Covid-19 en intérieur selon cet outil du MIT
Bill Gates injustement sous le feu des critiques au sujet du partage des formules de vaccins