La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 269,37
    -139,10 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Blue Origin, l'entreprise spatiale de Jeff Bezos, accusée d'être un endroit sexiste et toxique

·1 min de lecture

Blue Origin investit dans le progrès scientifique mais serait encore en retard sur le plan humain. C'est ce que dénoncent 21 actuels et anciens employés de l'entreprise spatiale de Jeff Bezos dans une tribune publiée ce jeudi 30 septembre sur Lioness, une plateforme pour les lanceurs d'alerte. Le groupe de salariés affirme que la société "ferme les yeux sur le sexisme, n'est pas suffisamment à l'écoute des problèmes de sécurité et réduit au silence ceux qui cherchent à corriger ces problèmes".

Le récit comporte de multiples témoignages de comportements méprisants de la part de certains responsables techniques. "Un cadre supérieur faisant partie du cercle restreint fidèle du PDG Bob Smith a été signalé plusieurs fois aux ressources humaines pour harcèlement sexuel. Malgré cela, Bob Smith l'a personnellement nommé membre du comité d'embauche pour un poste de direction des RH en 2019", peut-on lire dans le texte.

À lire aussi — Blue Origin a déjà vendu près de 100 M$ de billets pour des voyages dans l'espace, selon Jeff Bezos

Les employés racontent aussi qu'un ancien dirigeant "traitait fréquemment les femmes de manière condescendante et dégradante, les appelant 'bébé', 'ma poupée' ou 'ma chérie'. Son comportement inapproprié était si célèbre que certaines femmes de l'entreprise ont commencé à avertir les nouvelles recrues de ne pas s'approcher de lui, alors même qu'il était chargé du recrutement des employés. Beaucoup d'entre nous ont eu l'impression qu'il était protégé par sa relation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un millionnaire de 24 ans explique pourquoi il faut investir dans la crypto Avalanche
La Russie teste pour la première fois son missile hypersonique Zircon depuis un sous-marin
Les NFT font décoller le marché de l'art contemporain
TikTok se lance dans la vente de NFT avec des artistes comme Lil Nas X et Bella Poarch
La Chine développe un avion de chasse nouvelle génération pour ses porte-avions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles