La bourse ferme dans 2 h 4 min
  • CAC 40

    6 180,04
    +10,63 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 976,00
    -2,84 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,00 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 737,50
    -7,30 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    50 782,74
    +437,11 (+0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 294,31
    +66,77 (+5,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,66
    +1,34 (+2,26 %)
     
  • DAX

    15 255,97
    +21,81 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    6 899,57
    -16,18 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,89 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 538,73
    -229,33 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    28 453,28
    -245,52 (-0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    +0,0049 (+0,36 %)
     

Comment la blockchain rapproche les supporteurs de leur club de foot, comme celui du PSG

·1 min de lecture

Le sport en général et le football en particulier sont devenus un business, auquel les nouvelles technologies comptent bien prendre part. L'entreprise Socios tisse ainsi sa toile depuis trois ans. Son concept ? Rapprocher les fans de leur équipe de football, grâce à la création de jetons numériques ("tokens" en anglais). Chaque jeton offre une voix, une possibilité d'influer sur certaines décisions spécifiques du club. "On a créé un Fan Token qui donne le droit d'être reconnu comme un fan 2.0", explique Alexandre Dreyfus, le patron de Socios, qui est aussi l'un des cofondateurs du site de poker et de paris sportifs Winamax.

Ces "tokens" reposent sur la technologie de la blockchain et doivent permettre à un supporteur, où qu'il se trouve sur la planète, de donner son avis, alors que "99% des fans d'une équipe de foot ne sont ni dans le stade, ni dans la ville, ni même parfois dans le pays de l'équipe qu'ils supportent", assure Alexandre Dreyfus. "C'est un petit pouvoir de décision", se réjouit Quentin, supporteur du Paris Saint-Germain (PSG) dont il possède sept jetons numériques, des PSG Fan Tokens.

"À distance, une partie du PSG nous appartient un petit peu", ajoute ce fan de 27 ans, habitant de Maubeuge dans le Nord. La détention de jetons permet notamment de participer à des sondages, via l'application mobile Socios lancée en décembre 2019. Les fans ont par exemple pu voter pour choisir ce qui allait être brodé dans le brassard du capitaine de l'équipe Marquinhos. Le joueur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitch veut sanctionner les 'infractions graves' commises hors ligne par ses utilisateurs
Quatre régions ont commandé à Alstom les premiers trains à hydrogène français
Facebook commence à tester Hotline, son concurrent de Clubhouse
Contagiosité, symptômes... Ce que l'on sait du Covid-19 chez les enfants
La Russie teste une arme capable de déclencher des tsunamis radioactifs au large des côtes américaines