Marchés français ouverture 7 h 19 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 045,54
    +195,59 (+0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    767,68
    -26,65 (-3,36 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Bling, Cashper et Floa Bank: pourquoi les mini-crédits posent problème à l'UFC-Que Choisir

·2 min de lecture

INTERVIEW- La Commission européenne va prochainement présenter son projet portant sur les crédits à la consommation. Pointées du doigt par l’UFC-Que Choisir, les réglementations autour des mini-crédits, des prêts permettant d’obtenir jusqu’à 1.000 euros presque instantanément via diverses plateformes, pourraient évoluer.

Fin avril, contre trois sociétés proposant des mini-crédits, à savoir Bling, Cashper et Floa Bank. Matthieu Robin, chargé de mission banque et assurance pour , dénonce "un manque d’information" de la part de ces plateformes sur leurs taux d’intérêts pouvant atteindre les 20% et alerte sur la publicité mise en œuvre, écartant les potentiels risques auxquels sont exposés les consommateurs. Il espère que ces mini-prêts seront mieux encadrés "pour mettre un terme à ces passe-droits dont bénéficient ces entreprises".

Challenges- En quoi consiste un mini-crédit? Et qu'est-ce qui vous inquiète dans cette pratique?

Matthieu Robin- Ces mini-prêts permettent d’obtenir un crédit jusqu’à 1.000 euros en quelques clics. C’est ce que proposent Bling, Cashper et Floa Bank. Le problème c’est que ces offres ne sont pas encadrées au même titre que les crédits à la consommation classique qui sont soumis à une . La publicité et les tarifs sont donc peu encadrés. Sur ces sites, les potentiels risques auxquels sont exposés les consommateurs ne sont pas clairement notifiés, de même en ce qui concerne les taux d'intérêts particulièrement élevés qui peuvent atteindre les 20%. Concrètement, avant notre dépôt de plainte, Floa Bank avait par exemple présenté son offre comme un jeu à gratter où l’internaute découvre l’argent qu’il peut obtenir grâce au crédit. Il peut ensuite directement cliquer sur ‘recevoir mon argent’. Une formulation qui écarte l’idée d’un prêt qu’il faudra rembourser par la suite et qui génère évidemment des frais supplémentaires. Par ailleurs, le taux annuel effectif global (TAEG), soit le coût total du crédit pour le consommateur, n’est pas présenté. En l’absence de cette information, il est donc difficile de comparer les offres avec les concurrents.

Quels sont les publics visés par ces plateformes?

La situation économique due à la crise sanitaire a certainement profité à ces sociétés car elles visent clairement les plus jeunes et les plus précaires. Par exemple, la p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles