La bourse ferme dans 6 h 48 min
  • CAC 40

    6 268,47
    +1,08 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 946,11
    +0,05 (+0,00 %)
     
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2133
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 831,20
    -4,90 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    46 903,45
    +832,68 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 541,18
    +1 298,50 (+535,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,30
    +0,02 (+0,03 %)
     
  • DAX

    15 137,88
    +18,13 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 987,51
    +39,52 (+0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    -461,08 (-1,61 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • GBP/USD

    1,4135
    -0,0009 (-0,06 %)
     

Les Bleues peuvent-elles se passer des Lyonnaises ?

SO FOOT
·1 min de lecture

Depuis quinze ans et une large victoire en terres hongroises, l'équipe de France n'avait jamais aligné un onze de départ sans aucune Lyonnaise. Une éternité qui en dit long sur la capacité du club de Jean-Michel Aulas à abreuver continuellement la sélection nationale de joueuses talentueuses. Mais face au cluster qui a décimé l'effectif rhodanien — quinze joueuses et membres du staff au total ont été testés positifs à la Covid-19 entre le 26 mars et le 5 avril —, Corinne Diacre a été pour la première fois privée de quasiment toutes ses habituelles titulaires lyonnaises (Henry, Renard, Majri, Karchaoui, Cascarino). Seule Eugénie Le Sommer, épargnée, a pu tenir sa place. Mais en l'absence d'entraînements collectifs le temps de l'isolement, la meilleure buteuse des Bleues a démarré la première rencontre face à l'Angleterre sur le banc des remplaçantes. Le 9 avril, face à la sixième nation au classement FIFA, l'équipe de France s'est…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com