Marchés français ouverture 3 h 38 min

Le bleu de travail est-il le plus "vert" des vêtements ?

Le bleu de travail n'a jamais été un achat plaisir : on n'en change pas tous les quatre matins selon la mode, le genre, le coloris ou la saison. C'est un vêtement acheté par obligation, un achat motivé par des raisons de sécurité. Son business model privilégie la qualité et la technicité plutôt que la quantité. Quand un client achète une blouse de travail, il s'évertue à la faire durer dans un souci d'économie et de rentabilité, quitte à y laisser quelques trous. On le sait, l'industrie du textile est aujourd'hui la deuxième industrie la plus polluante du monde. Gaspillage, surconsommation, pollution des eaux… son poids dans le changement climatique n'est plus à prouver.

Les chiffres de l'Ademe parlent d'eux-mêmes : la mode émettrait chaque année près d'1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre. Toute l'industrie textile n'est pourtant pas à mettre dans le même panier. Le secteur du vêtement professionnel n'est pas partie prenante de cette course à l'hyperconsommation. Au contraire de la fast fashion, il ne surproduit pas en masse et n'a pas besoin de renouveler toutes ses gammes. Bien au contraire. Il s'agit de concevoir des vêtements résistants, durables et techniques que les clients utilisent coûte que coûte jusqu'à l'usure maximale. Seuls 10 à 12% des produits sont renouvelés chaque année. Certains modèles peuvent même figurer dans un catalogue durant plus de vingt-cinq ans !

>> A lire aussi - Veja, la pépite française de la basket éco-responsable

Par ailleurs, la filière professionnelle du textile, contrairement à celle du loisir, s'est très tôt préoccupée de recyclage. Les vêtements arrivés en fin de vie ont été rapidement pris en charge par des centres spécialisés. Quelque 34.000 tonnes de vêtements sont recueillies dans des collectes et des friperies. La fabrication de nouveaux produits intègre depuis longtemps des fibres recyclées. En somme, ce qu'on baptise aujourd'hui "upcycling" pour lui donner une connotation fashion, est une pratique déjà ancienne dans

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une chômeuse prend sa conseillère Pôle emploi pour une escroc
Nintendo Switch Animal Crossing : précommandez la console et le jeu en promotion
Le concours de pitch est-il une étape indispensable pour lancer sa start-up ?
Retraites : le piège de la pénibilité
L’automobile plonge en Allemagne, plombée par les nouvelles normes et le coronavirus