La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 856,98
    +1 730,10 (+5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Blast, la nouvelle dream team des start-up aérospatiales-défense

·2 min de lecture

Lancé par l’accélérateur Starburst, l’Onera, la SATT Paris Saclay et Polytechnique, le programme Blast doit dénicher les prochaines licornes du secteur aérospatial-défense. Lanceurs spatiaux, drones navals… La première promotion de 20 start-up a été dévoilée ce matin.

Micro-lanceurs spatiaux, drones navals autonomes, IA militaire de pointe… Sept mois après l’annonce de sa création, , a dévoilé mercredi 23 juin sa première sélection de jeunes pousses. Le casting était d’autant plus attendu que les parrains du programme sont prestigieux: Starburst, premier accélérateur mondial du secteur, organisera le "Bootcamp", 13 semaines d’ateliers intensifs destinés aux dirigeants des start-up (pitchs, marketing, finances, stratégie, juridique). L’Onera, le laboratoire de recherche aérospatial français, fera bénéficier les sociétés des conseils de ses chercheurs et de ses installations d’essais. L’Ecole Polytechnique organisera les formations à l’entrepreneuriat. Enfin, la SATT (Société d’accélération des transferts de technologies) de Paris Saclay apportera son soutien sur les sujets de propriété intellectuelle.

Pour cette première promotion, Blast a sélectionné une vingtaine de projets sur les 50 présentés, dont 12 start-up et huit programmes de recherche. Côté spatial, la sélection intègre les deux projets de micro-lanceurs français, et (micro-lanceur pour satellites jusqu’à 80kg). Ce coup d’accélérateur sera le bienvenu pour les deux Frenchies: ceux-ci doivent affronter des géants comme l’américain d’origine néo-zélandaise Rocket Lab, les américains Relativity, Astra et Virgin Orbit, ou encore l’allemand ISAR Aerospace, qui a levé plus de 100 millions d’euros et bénéficie du soutien d’Airbus et du gouvernement allemand. La start-up Xinetis, qui développe un système de désorbitation des satellites en fin de vie, fait aussi partie du casting, de même que le spécialiste du monitoring des données atmosphériques Miratlas.

Capsule volante urbaine

La sélection est tout aussi variée côté aéronautique. La jeune pousse Aviathor développe des kits permettant d’installer une propulsion électrique sur des petits avions à moteur thermique. Beyond Aerospace travaille sur des avions d’affaires et régionaux à motorisation hydrogène. Caps conçoit une cap[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles