La bourse ferme dans 8 h 15 min

BlackRock répond à la polémique sur son rôle supposé dans la réforme des retraites

1 / 2

BlackRock répond à la polémique sur son rôle supposé dans la réforme des retraites

Après avoir dans un premier temps botté en touche, refusant de commenter la polémique, BlackRock change son fusil d'épaule. Dans un communiqué diffusé jeudi, le géant américain de la gestion d'actifs répond qu'il n'a "en aucune manière" cherché à influencer la réforme du système de retraites, après avoir été ciblé par des responsables politiques, sur les réseaux sociaux, ou à l'occasion de manifestations.

Le plus grand gérant d'actifs au monde (avec pas moins de 6.840 milliards de dollars d'actifs sous gestion) s'est vu accusé de faire valoir auprès des décideurs le régime de retraite par capitalisation, au détriment du système français actuel par répartition.

"Depuis un peu plus d'un mois, votre gouvernement a autorisé le géant des fonds de pension, BlackRock, à collecter directement la retraite privée des Français", a par exemple déclaré le député d'Eure-et-Loire (LR) Olivier Marleix lors de questions au gouvernement, le 10 décembre. "Si votre réforme va à son terme, les affaires de BlackRock prendront donc un formidable essor en France". "L'ombre noire de BlackRock plane sur la réforme des retraites", assure aussi le compte Twitter de la CGT Tui France le 18 décembre, accompagnant le tweet d'une vidéo de corbeaux en papier floqués "BlackRock" planant au-dessus d'un cortège de manifestants.

BlackRock n'est pas un fonds de pension

Certaines accusations désignent en outre une photo prise en juillet par l'AFP présentant...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi