La bourse ferme dans 4 h 2 min
  • CAC 40

    6 613,51
    +10,97 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 116,22
    +3,89 (+0,09 %)
     
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,1901
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 785,00
    +2,10 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    26 486,63
    -433,26 (-1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    750,81
    -99,54 (-11,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,15
    -0,51 (-0,69 %)
     
  • DAX

    15 610,06
    +6,82 (+0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 085,91
    +23,62 (+0,33 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3886
    -0,0047 (-0,34 %)
     

"BlaBlaCar ne sera pas rentable cette année", explique son patron Frédéric Mazella

Cette année encore BlaBlaCar ne sera pas rentable. L'information a été confirmée par son président-fondateur Frédéric Mazzella, qui était invité dans l'émission Good Morning Business ce jeudi sur BFM Business.

"Oui (nous serons rentables) sur le modèle économique, après on est en investissements permanents. L'année dernière, on était à l'équilibre. Cette année, on fait une grande avancée sur les bus en France. Mais pas seulement: en Allemagne, au Benelux, on est en train d'aller plus loin. Donc forcément, on est en phase d'investissements. Quand on est en phase d'investissements, on n'est pas rentable sinon ça se saurait. Non cette année, on ne sera pas rentable mais on l'a déjà annoncé. On a déjà dit qu'en 2018 on était à l'équilibre. Cette année, on investit massivement sur le développement d'un réseau de bus, forcément on ne sera pas rentable", a-t-il expliqué à l'antenne.  

Et de poursuivre: "ce qu'il faut vraiment comprendre (c'est) la différence entre la rentabilité d'un modèle économique et la profitabilité d'une société. On peut avoir un modèle économique qui est rentable qui fonctionne bien et ensuite une société qui en phase d'investissements et qui forcément perd de l'argent. Ça il faut toujours le réexpliquer".

900.000 inscrits pour son service de covoiturage

Pour autant, les leviers de croissance se multiplient. Outre l'offensive dans les bus, BlaBlaCar compte bien s'appuyer sur l'essor du covoiturage...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles