La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    45 127,74
    -6 438,08 (-12,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Les BlaBlaBus, devenus BlaBlaCar, reprennent la route fin mars

·2 min de lecture

Arrêtés depuis la fin novembre, les autocars longue distance BlaBlaBus reprennent la route à la fin du mois et adoptent la livrée rouge de BlaBlaCar.

Paris-Lille dès 7,99 euros ou Lyon-Grenoble dès 4,99 euros pour les vacances de Pâques : les bus de BlaBlaCar reprennent du service à prix cassés. A l’arrêt depuis novembre en raison de la crise du Covid, le leader du covoiturage en Europe relance l’exploitation de ses cars longue distance et en profite pour changer de nom. Exit BlaBlaBus, créé lors du : pour des raisons de cohérence avec sa marque, la licorne française a décidé de repeindre son activité aux couleurs de BlaBlaCar.

Hausse constante sur le covoiturage

Activité principale de l’entreprise, l’offre en covoiturage est actuellement revenue au niveau de l’été dernier, soit à près de 60% à 70% du niveau de mars 2019. "Quand on avait arrêté l’exploitation en novembre, explique à l’AFP, le directeur général Nicolas Brusson, on envisageait de redémarrer au printemps. On imaginait alors que les conditions sanitaires seraient meilleures que ce qu’elles sont actuellement. Mais ce qui est assez surprenant -et positif pour nous- c’est qu’on voit, depuis plusieurs semaines maintenant, une hausse constante sur le covoiturage. Il y a clairement un désir de voyager et une demande beaucoup plus élevée que ce qu’on aurait pu imaginer", souligne le patron, ayant par conséquent également confiance dans la viabilité des lignes d’autocars sur les axes les plus demandés.

Comme son concurrent allemand,BlaBlaCar concentre pour l’heure son offre d’autocars sur les lignes les plus demandées. Soit une centaine de destinations en France, représentant la moitié de son réseau. A moins d’un nouveau confinement, notamment en Ile-de-France, la plateforme de transports montera en puissance d’ici l’été avec des "chiffres probablement records" avance son dirigeant.

En 2020, l’offre de Flixbus a également "tourné autour de 40 à 50% de son niveau de 2019, explique pour sa part un porte-parole de la société munichoise. Avec près de 30 millions de voyageurs transportés dans l’ensemble des pays desservis par le groupe". Soit une division par d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi