La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 682,81
    +270,48 (+0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Blé, maïs et soja continuent leur fulgurante ascension

·1 min de lecture

Les inquiétudes sur l'offre américaine et mondiale dopent les cours des principaux contrats de maïs, blé et soja échangés à Chicago. Ils ont tous les trois poursuivi leur très forte hausse lundi 26 avril, après des gains déjà remarquables la semaine précédente.

Comme jeudi 22 avril, le maïs a même atteint à la clôture son augmentation maximale autorisée sur une séance (+25 cents), une envolée qui avait conduit à une interruption temporaire des échanges dans la journée.

Maïs et soja restent sur six séances de hausse consécutives et évoluent à des niveaux plus vus depuis 8 ans. Le blé a aussi enregistré une nette progression.

"Les produits agricoles, et particulièrement les contrats de blé, continuent de bénéficier d'importants mouvements d'achats grâce à des investisseurs contraints de fermer leurs positions à découvert", explique Brian Hoops de Midwest Market Solutions.

Une météo défavorable en Amérique du Sud (Brésil, Argentine) ainsi que des délais dans l'ensemencement aux États-Unis font craindre aux acteurs du marché un rétrécissement des réserves mondiales, ce qui tire les prix vers le haut.

Cette envolée commence à se répercuter sur le prix de certains produits de grande consommation.

Du côté de la demande, le ministère américain de l'Agriculture (USDA) a confirmé une commande de 120.000 tonnes de soja, qui doivent être livrées lors de la campagne en cours vers des destinations qui n'ont pas été révélées.

Le marché prendra également connaissance en fin de journée du rapport (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un an après leur plongeon historique, les cours pétroliers ne cessent de grimper
Banque du Japon mise sur la reprise économique et relève ses prévisions de croissance
EDF, Thales et Ericsson déploient un réseau 4G privé et sécurisé dans des centrales nucléaires françaises
La santé rapporte gros (et c’est moins risqué) : le conseil Bourse du jour
L'ex-directeur artistique de Lanvin et figure de la mode, Alber Elbaz, est mort