Marchés français ouverture 8 h 36 min

Bitcoin : ce qu’il faut retenir du bain de sang sur les cours

Le Bitcoin a brutalement chuté jeudi 12 mars, dans des proportions qui rappellent à quel point son statut de valeur refuge, souvent évoqué par ses partisans, est encore largement exagéré. Il a lâché près de 22% à environ 6.000 dollars, entraînant dans son sillage l’ensemble du secteur. Ethereum a chuté de 28% et Bitcoin Cash de 32%. Ce krach généralisé s’inscrit dans un contexte de nervosité extrême causé par l’épidémie de coronavirus.

Les cryptomonnaies ne sont pas les seules à subir cette situation exceptionnelle. Le CAC40 a chuté de 12,28%, soit sa pire journée depuis sa création en 1988. L’ensemble des places européennes ont dégringolé dans des conditions similaires, tandis qu’à Wall Street les échanges ont été interrompus dès l’ouverture après avoir franchi les -7%. Le VIX, “l’indice de la peur” mesurant la nervosité des investisseurs, a gagné 25%. C’est son plus haut niveau depuis novembre 2008 et l’éclatement de la crise des subprimes.

>> À lire aussi - Pire journée de l'histoire du CAC40, krach à Wall Street... la croissance inquiète

Jusqu’où la "purge" se poursuivra-t-elle ?

“Le Bitcoin a rendu 40% en l'espace d'un mois, subissant de plein fouet la crise de liquidité qui touche les marchés internationaux. Même l'or a chuté, tous les actifs sont impactés, les opérateurs sortent, par besoin de liquidité, et il n'y a aucun tri qui s'opère, il faut sortir à tout prix le plus vite possible”, explique Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés pour la société de courtage Binck.

Jusqu’où cette chute se poursuivra-t-elle ? “Le Bitcoin s'approche de nouveau de sa moyenne mobile à 200 mois, à 5.500 dollars, et de son oblique de soutien haussière, vers 4.800/5.000 dollars, des zones qui ont déjà été travaillées par le passé”, poursuit Nicolas Chéron. “En d'autres termes, la purge arrive peut-être bientôt à sa fin et il faudra surveiller les zones citées en cas de réactions haussières de court terme. Les habitués du Bitcoin le savent, c'est après les plus violentes

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un exercice pour muscler vos jambes
La bulle immobilière menace ! Peut-on freiner l'envolée des prix ?
Free, Monoprix, Doctolib... les gestes commerciaux des entreprises face au coronavirus
Bourse : la Française des jeux (FDJ) va intégrer un important indice
Tom Hanks, Mikel Arteta... ces personnalités contaminées par le coronavirus