Marchés français ouverture 1 h 13 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,39 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 631,45
    -125,41 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,2170
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 521,71
    -406,05 (-1,36 %)
     
  • BTC-EUR

    26 054,47
    +928,03 (+3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,95
    +15,96 (+2,62 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

Bitcoin : il oublie un mot de passe et risque de perdre 220 millions de dollars

·1 min de lecture

Et si votre capacité à devenir millionnaire ne dépendait que de quelques lettres ou de quelques chiffres ? C'est le New York Times qui raconte l’histoire (en anglais) de ceux dont la fortune dépend littéralement de quelques caractères. Eux, ce sont les possesseurs de bitcoins, qui ne peuvent être stockés que sur un disque dur ou une clé USB.

Le cours de cette cryptomonnaie, seulement accessible en ligne, est irrégulier. Pourtant, il s'est envolé ces derniers mois, pour atteindre les 30.000 dollars, environ 25.000 euros. Il a quadruplé en un an et nombreux sont ceux à gagner un peu d’argent grâce à leur investissement initial.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

D’autres ont misé sur le bon cheval, gagné potentiellement beaucoup d'argent, mais ne peuvent pas y accéder. Pourquoi ? Tout simplement car ils ont oublié leur mot de passe de disque dur, sur lesquels sont stockés ces bitcoins. Le quotidien américain prend l’exemple de Stefan Thomas, qui possède depuis 2011 ans la somme colossale (aujourd'hui) de 7.002 bitcoins qui valent potentiellement 220 millions de dollars (environ 183 millions d'euros).

Routine du "désespoir"

Mais Stefan Thomas a un gros problème : il fait partie de ceux qui ne trouvent plus les codes d'accès de son disque dur IronKey pour les récupérer. Cet Américain a le droit à dix tentatives mais en a déjà essayé huit, en vain. S'il ne parvient pas à retrouver le bon mot de passe, son argent est définitivement perdu. "Tous ce que...


Lire la suite sur Europe1