La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 259,09
    -220,51 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    14 125,38
    +55,96 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    29 161,80
    +213,07 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,2123
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 935,04
    +1 856,46 (+5,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    996,08
    +27,24 (+2,81 %)
     
  • S&P 500

    4 238,35
    -9,09 (-0,21 %)
     

Bitcoin : le marché impassible à la légalisation de la cryptomonnaie par le Salvador

·1 min de lecture

L'adoption du bitcoin comme monnaie légale par le Salvador, une première mondiale, ravit de nombreux adeptes des cryptomonnaies, pour qui un cap historique a été franchi, même si elle n'a pas redonné d'élan au cours du bitcoin récemment malmené. Le parlement salvadorien a approuvé mercredi 9 juin une loi qui devrait permettre à terme d'utiliser le bitcoin dans de nombreux aspects de la vie quotidienne, de l'achat de biens immobiliers aux contributions fiscales.

C'est la première fois que la très volatile cryptomonnaie décentralisée est reconnue comme une devise, alors qu'au contraire, de nombreux régulateurs en Europe, en Chine ou en Amérique du Nord s'arment contre ce marché qui a explosé ces derniers mois. "Des pays plus grands et plus puissants essayent de s'opposer au mouvement inéluctable vers des monnaies sans frontières, mondiales et numériques, mais ce petit pays d'Amérique centrale a embrassé la plus grande d'entre elles", s'enflamme Nigel Green, patron du cabinet de conseil financier deVere, dans une note.

>> A lire aussi - Tout savoir sur Strike, l’application la plus révolutionnaire du Bitcoin : au programme de la newsletter 21 Millions

Selon lui, il est logique que les pays comme le Salvador, qui utilisent leurs monnaies mais également le dollar comme devise officielle, soient intéressés par une alternative qui n'a pas les contraintes politiques du billet vert. "Le Salvador est le premier, mais pas le dernier", assure-t-il. Et en effet, le député paraguayen Carlos (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alstom décroche un énorme contrat au Mexique pour le Tren Maya
Les médecins du travail vont pouvoir commander des vaccins Moderna dès la mi-juin
L’enseigne Camaïeu ciblée par une cyberattaque ?
Pétrole : l'offre risque de peiner à satisfaire la demande, avertit UBS
Les radiologues de Milvue mettent l'intelligence artificielle au service des urgences