La bourse ferme dans 3 h 29 min
  • CAC 40

    7 138,19
    -95,75 (-1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 203,97
    -54,01 (-1,27 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,89 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0775
    -0,0022 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 884,80
    +8,20 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    21 250,22
    -411,47 (-1,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,94
    -10,92 (-2,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,94
    +0,55 (+0,75 %)
     
  • DAX

    15 340,91
    -135,52 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    7 845,57
    -56,23 (-0,71 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,84 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2067
    +0,0011 (+0,09 %)
     

Bitcoin : ces deux hommes sont accusés d'avoir détourné près de... 552 millions d'euros

Pixabay

Les "affaires" qui entourent le marché de la cryptomonnaie, de la faillite de FTX aux escroqueries diverses et variées, ne cessent de faire la Une des médias ces dernières semaines. Celle de HashFlare, bien que les faits se soient produits entre 2015 et 2019, vient s'ajouter à la liste des arnaques qui jalonnent le secteur. Le 21 novembre dernier, le département américain de la Justice a annoncé dans un communiqué l'arrestation de deux hommes qui sont visés par dix-huit chefs d'accusation, dont la fraude aux cryptomonnaies, et le blanchiment d'argent. Sergei Potapenko et Ivan Turõgin, deux citoyens estoniens de 37 ans, doivent rembourser près de 575 millions de dollars, soit 552 millions d'euros.

Ces derniers auraient incité des centaines de milliers de victimes à investir dans un service de minage de cryptomonnaies appelé HashFlare, ainsi que dans une banque de monnaie virtuelle appelée Polybius Bank – la prétendue banque n'aurait jamais versé le moindre dividende, comme elle l'avait promis. En pratique, ils proposaient à des clients de louer la puissance de calcul de Hashflare pour miner indirectement des bitcoins – c'est-à-dire valider les transactions sur le réseau blockchain grâce à de puissants ordinateurs surnommés les mineurs. En réalité, ces machines étaient fictives.

Les victimes auraient perdu près de 575 millions de dollars, soit 552 millions d'euros. Une fois l'argent reçu, les deux hommes auraient utilisé des sociétés écrans pour le blanchir. Ils auraient acheté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crypto : pour le patron de Binance, il y aura bien une contagion de la chute de FTX sur le marché
Bitcoin : plus de 50% des détenteurs sont en perte après la faillite de FTX
Affaire FTX : “nous n’avons jamais autant eu besoin de la blockchain”
Etats-Unis : des sénateurs exhortent un gestionnaire de fonds de retraite à ne plus autoriser les placements en bitcoin
Bitcoin, ether… quel impact aura la faillite de FTX sur le marché crypto ? L’avis de 4 analystes